Rivière de la Paix

La rivière de la Paix, d’une longueur de 1 923 km, est l’un des principaux tributaires du réseau du fleuve Mackenzie. Le cours tire son nom d’une entente entre des Cris et des Dane-zaa (Castors) en guerre, qui est conclue à Peace Point, dans la partie inférieure de la rivière, vers 1781. La rivière est désignée par le mot dane-zaa unchaga, qui signifie « grande rivière », tandis que le mot cri pour désigner la colonie qui y est établie est sâkitawâhk.

La rivière de la Paix, en Albertaa

La rivière de la Paix traverse la localité du même nom, en Alberta. 

La formation de la rivière de la Paix et de ses aires tributaires a lieu il y a 10 000 à 15 000 ans lors de la fonte et du drainage du lac glaciaire Peace. Autrefois, elle était formée par la rencontre de la rivière Finlay, en provenance du nord, et de la rivière Parsnip, en provenance du sud. Vers la fin des années 1960, un barrage est construit à l’embranchement des trois rivières, leurs eaux formeront désormais le lac Williston. La rivière de la Paix part du bras est du lac, franchit les Rocheuses, puis reçoit les eaux des rivières Halfway et Beatton en provenance du nord et de la rivière Pine au sud. Elle se poursuit ensuite à l’est et trace une entaille profonde dans la prairie au nord-ouest de l’Alberta, atteignant par endroits jusqu’à 11 km de large. À la hauteur de la ville de Peace River, la rivière Smoky s’y jette; à partir de là, la rivière de la Paix bifurque abruptement vers le nord, serpentant jusqu’aux alentours de fort Vermilion, avant d’obliquer vers l’est. Après avoir reçu les eaux de la rivière Wabasca, elle traverse le parc national Wood Buffalo et débouche enfin dans la rivière des Esclaves, qui se déverse dans le Grand lac des esclaves qui, à son tour, déverse ses eaux jusqu’au fleuve Mackenzie.

Après le célèbre voyage exploratoire vers l’océan Pacifique d’Alexander Mackenzie, d’autres commerçants se rendent en amont de la rivière. Après la construction en 1788 du poste de traite Boyer, situé près du fort Vermillion, plus de 20 postes de traite sont construits, dont 5 près de fort St. John. Simon Fraser établit le poste stratégique Rocky Mountain Portage House au point de départ des eaux navigables de la rivière en 1805 (aujourd'hui Hudson's Hope). La rivière demeurera une voie de transport importante pendant une grande partie du 20e siècle.

Située dans la région la plus au nord de l’Amérique du Nord, la vallée de la rivière de la Paix est fertile; elle contient une industrie agricole importante (voir Basses-terres de la rivière de la paix). La grande centrale hydroélectrique Gordon M. Shrum située près de Hudson’s Hope commence à produire de l’électricité en 1968. Avec ses 2 730 mégawatts, elle est la troisième centrale en importance au Canada. Tout près, la centrale Peace Canyon produit de l’électricité supplémentaire. La construction des barrages suscite la controverse, particulièrement le long du delta Peace Athabaska où ils influent grandement sur le niveau des eaux. En 1982, le delta est désigné zone humide de Ramsar; une terre humide de première importance dans le monde.