Pékan

Le pékan (Martes pennanti) est une belette à la face habituellement pointue et aux oreilles arrondies. Au Canada, le pékan habite les forêts boréales et tempérées de presque toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard.

Pékan
Le Pékan est un chasseur solitaire, discret et qu'on voit rarement (oeuvre de Todd Telander).
Pékan, répartition du

Le pékan (Martes pennanti) est une belette à la face habituellement pointue et aux oreilles arrondies. Au Canada, le pékan habite les forêts boréales et tempérées de presque toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard.

Description

Le corps long et fin du pékan est recouvert d’un pelage fourni allant du brun foncé au noir avec des jarres bruns marqués de bandes argentées au niveau des épaules et du dos, et une queue touffue. Les femelles ont un poil plus fin et plus lustré que les mâles. Les pattes du pékan sont fortes, courtes et munies de cinq doigts. La longueur du corps varie de 51 à 63 cm et celle de la queue, de 33 à 38 cm. Le mâle (de 2,7 à 5,4 kg) fait presque le double de la femelle (de 1,4 à 3,2 kg). Les pékans se trouvent habituellement dans la forêt ou courent deux par deux, laissant deux séries de pistes, l’une précédant légèrement l’autre, qui sont suivies de deux autres, et ainsi de suite.

Distribution et habitat

Le pékan se trouve dans les forêts boréales et tempérées des provinces et des territoires canadiens, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador et sur l’Île-du-Prince-Édouard, au nord du 60e parallèle. Il préfère les forêts anciennes et matures de conifères ainsi que les forêts mixtes composées de conifères et de feuillus parsemées de peuplements plus jeunes.

Régime alimentaire

Le pékan se nourrit essentiellement de lièvres d’Amérique, d’écureuils et de petits mammifères. Ils sont connus pour leur habileté à chasser le porc-épic.

Reproduction

L’animal est plutôt solitaire, sauf pendant la saison du rut (de mars à avril); où il est polygame. La gestation dure environ 350 jours en raison de l’implantation différée de l’embryon dans l’utérus. Les tanières de mise bas se trouvent souvent dans des trous d’arbres à feuilles caduques. Les petits, au nombre de un à trois, naissent en mars.

Le Pékan atteint sa maturité sexuelle à l’âge d’un an, mais ne se reproduit qu’à deux ans. Son espérance de vie est d’environ dix ans.

Conservation

Au Canada, le pékan est considéré comme un animal à fourrure, et 65 % de l’espèce est chassée. La plupart des populations sont stables ou en augmentation. Les populations de pékans sont vulnérables aux pertes d’habitat causées par l’exploitation forestière, les incendies, l’exploration pétrolière et gazière ainsi que la prolifération urbaine.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • Roger A. Powell, The Fisher: Life History, Ecology, and Behavior (1980, 2nd edition 1993); Daniel J. Harrison, Angela K. Fuller and Gilbert Proulx, editors, Martens and Fisher (Martes) in Human-altered Landscapes: An International Perspective (2004).

Liens externes