Pembroke

Pembroke, ville de l'Ont.; pop. 14 360 (recens. 2011), 13 930 (recens. 2006); const. en 1971. Pembroke est située en bordure de la Rivière des Outaouais, au confluent des rivières Indian et Muskrat, à 150 km au nord-ouest d'Ottawa.

Pembroke

Pembroke, ville de l'Ont.; pop. 14 360 (recens. 2011), 13 930 (recens. 2006); const. en 1971. Pembroke est située en bordure de la Rivière des Outaouais, au confluent des rivières Indian et Muskrat, à 150 km au nord-ouest d'Ottawa. S'y établit en 1828 Peter White, officier subalterne retraité de la marine ayant servi sous l'amiral britannique Horatio Nelson et sur le lac Ontario pendant la Guerre de 1812. La localité est d'abord connue sous les noms de Campbellton et de Miramichi, puis se voit attribuer le nom de Pembroke en l'honneur du secrétaire de l'amirauté Sidney Herbert, fils du comte de Pembroke.

Longtemps associée au commerce du bois de sciage, la ville fabrique aujourd'hui des produits à base de bois ou de papier; elle compte aussi d'autres industries légères. Le chef-lieu du comté Renfrew, Pembroke est le centre commercial et le centre de services de la région. Les premières expériences de téléphonie et d'éclairage commercial y ont lieu. La base des Forces canadiennes Petawawa se trouve à proximité de la ville.

Pembroke a un pont qui enjambe la rivière des Outaouais et la relie au Québec. Son port de plaisance est intégré à la voie navigable du lac Témiscamingue et de la Rivière des Outaouais. L'histoire de Pembroke et du comté Renfrew est dépeinte par les murales du quartier des affaires du centre-ville ainsi que dans le Champlain Trial Museum . L'Algonquin College y compte un campus.