Polo

Ce sont des officiers de garnison britanniques en poste à Halifax qui jouent le premier match de polo au Canada en 1878.

Polo
Apr\u00e8s la Deuxi\u00e8me Guerre mondiale, ce sport a presque enti\u00e8rement disparu. Il réappara\u00eet \u00e0 Vancouver, \u00e0 Victoria et \u00e0 Calgary au début des années 1950 (Corel Professional Photos).

Le polo est un jeu originaire de Perse qui s'est répandu au fil des siècles dans toute l'Asie. C'est au XIXe siècle que des officiers de l'Armée britannique découvrent ce sport dans les régions montagneuses du Nord de l'Inde et lui donnent sa forme actuelle. Il est maintenant essentiellement pratiqué dans les zones d'élevage de bétail et dans les pays où subsistent les traditions des riches cavaliers. Un système de handicap international permet à chaque joueur d'obtenir un classement à des fins de compétition.

Ce sont des officiers de garnison britanniques en poste à Halifax qui jouent le premier match de polo au Canada en 1878. À l'époque, le jeu se pratiquait davantage dans l'Ouest canadien et, en 1889, des matchs hebdomadaires sont organisés entre les équipes de la garnison et les officiers de la marine britannique à Victoria. L'Alberta devient le centre d'un grand nombre d'activités sous l'initiative de la Police à cheval du Nord-Ouest. Dans les années 1890, des équipes sont formées à Calgary et à High River, puis, au tournant du siècle, à Toronto et à Montréal.

Le premier tournoi national canadien de polo a lieu à Toronto en 1903. En 1905, l'équipe de High River gagne à la fois le championnat canadien et le championnat américain. Entre les deux guerres mondiales, Vancouver, Victoria et Kamloops, en Colombie-Britannique, ainsi que Calgary constituent les bastions du polo dans l'Ouest, tout comme Montréal dans l'Est. Toutefois, après la Deuxième Guerre mondiale, le sport disparaît presque complètement. Au début des années 1950, il renaît à Vancouver, à Victoria et à Calgary. Dans les années 60, les équipes du sud de l'Alberta se regroupent pour former le Polo Club de Calgary. Aujourd'hui, ce club constitue la meilleure organisation canadienne de polo. Les équipes de l'Ouest se mesurent généralement à des équipes des États-Unis. À Toronto, le polo intérieur, ou en stade, est la forme de polo la plus pratiquée.

Le polo connaît un nouvel essor à Toronto en 1958 et cette ville devient un centre de polo actif durant toute l'année. Un club très fréquenté existe aussi à Montréal et on en trouve divers autres dans l'ensemble du pays. Les Canadiens connaissent du succès dans des compétitions partout dans le monde aussi bien au niveau secondaire qu'au niveau universitaire et dans le circuit professionnel.