Portage La Loche (Portage Methye)

Situé dans le Nord de la Saskatchewan actuelle, Portage La Loche est le PORTAGE le plus long (20 km) utilisé régulièrement pendant la TRAITE DES FOURRURES. Il traverse la déclivité située entre la baie d'Hudson et le bassin arctique.

Portage La Loche (Portage Methye)

Situé dans le Nord de la Saskatchewan actuelle, Portage La Loche est le PORTAGE le plus long (20 km) utilisé régulièrement pendant la TRAITE DES FOURRURES. Il traverse la déclivité située entre la baie d'Hudson et le bassin arctique. Il s'étire entre le lac La Loche (extrémité du bassin de la RIVIÈRE CHURCHILL), au sud-est, et la RIVIÈRE CLEARWATER (qui se déverse dans la rivière Athabasca), au nord-ouest. Methy(e) est le nom cri pour la loche (voirMORUE). Après avoir été utilisé pendant longtemps, ce nom disparaît pour laisser place au nom français loche (ou lotte).

Peter POND explore cette route traditionnelle indienne en 1778, et bientôt les NOR'WESTERS se mettent à portager leurs canots et leur matériel dans la riche région de l'Athabasca. Plus tard, la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON réorganise le réseau : en 1823, le groupe de l'Athabasca laisse ses BARGES D'YORK à l'extrémité nord-ouest du portage, traverse à pied avec les paquets de fourrure, et s'embarque dans d'autres bateaux qui les attendent à l'extrémité sud-est. En 1826, le groupe plus éloigné du fleuve Mackenzie échange simplement des fourrures contre des provisions avec le groupe du Portage La Loche venant du sud-est. Au cours des premières années, on engage des Indiens sur place pour aider au portage des charges lourdes. Dans les années 1850, on utilise des chevaux de bât et des chariots à boeufs, ce qui permet de transporter plus de 100 t de marchandises par an. À partir de 1886, cet itinéraire est déplacé par La PISTE D'ATHABASCA LANDING, qui est en développement depuis 1875.