Prêt-bail

Le prêt-bail est une loi adoptée par le Congrès des États-Unis, le 11 mars 1941, qui prévoit la livraison de matériel de guerre américain à l'Angleterre et à ses alliés à charge de paiement théoriquement différé.

Prêt-bail

Le prêt-bail est une loi adoptée par le Congrès des États-Unis, le 11 mars 1941, qui prévoit la livraison de matériel de guerre américain à l'Angleterre et à ses alliés à charge de paiement théoriquement différé. La participation du Canada dans la DEUXIÈME GUERRE MONDIALE entraîne une grave détérioration de sa BALANCE DES PAIEMENTS vis-à-vis des États-Unis, et la Loi du prêt-bail menace de détourner toutes les commandes de guerre britanniques du Canada vers les États-Unis.

Pour éviter une crise, le premier ministre Mackenzie King et le président F.D. Roosevelt conviennent, le 20 avril, dans la Déclaration de Hyde Park (du nom de la résidence présidentielle où se tient la rencontre), de l'achats par les États-Unis de matériel guerre au Canada. La Loi du prêt-bail inclut les pièces de fabrication américaine du matériel de guerre produit au Canada pour l'Angleterre. Cet arrangement allège le déficit commercial du Canada et lui permet de mieux répondre aux commandes de la Grande-Bretagne, tout en en garantissant le financement. Le prêt-bail, qui prend fin en août 1945, aide considérablement l'effort de guerre de l'Angleterre, de l'URSS et des autres puissances alliées. Le Canada n'en bénéficie qu'indirectement.