Renouveau charismatique

Le mouvement chrétien du renouveau charismatique, dont les origines remontent aux années 50, dépasse les barrières confessionnelles.

Renouveau charismatique

Le mouvement chrétien du renouveau charismatique, dont les origines remontent aux années 50, dépasse les barrières confessionnelles. Il est oecuménique, recouvre diverses tendances théologiques, se fait actuellement sentir dans des segments importants des Églises et est souvent qualifié de néo-pentecôtiste. Le christianisme charismatique se caractérise par l'immanence spirituelle (présence divine qui se manifeste dans la vie des croyants par des dons spirituels ou charismes) et par la démocratie spirituelle (accès universel des croyants à ces dons). Parmi les charismes (dons) on trouve, par exemple, le parler en langues (glossolalie ou discours extatique), la guérison et la prophétie, qui sont décrits dans les Actes des apôtres et dans les chapitres 12 à 14 de la Première Épître aux Corinthiens.

Différences par rapport aux mouvements traditionnels

La principale ressemblance avec les MOUVEMENTS PENTECÔTISTES traditionnels est l'importance de l'expérience vécue d'une relation avec Dieu et l'insistance sur la puissance de l'Esprit Saint. Comme les pentecôtistes traditionnels, les membres du renouveau charismatique affirment que les dons divins ne se sont pas éteints avec l'Église primitive, mais qu'ils sont encore présents et peuvent être obtenus en tant que « deuxième bénédiction » par tous ceux qui les désirent. Les deux mouvements déplorent l'affaiblissement de la vitalité spirituelle de l'Église et attendent des manifestations extraordinaires de la présence et de l'action de Dieu. Enfin, les deux donnent une grande importance aux Actes des apôtres et au précepte régissant les pouvoirs normatifs d'une Église chrétienne.

La différence la plus importante par rapport aux pentecôtistes traditionnels est peut-être le fait que la plupart des charismatiques choisissent de demeurer dans les Églises établies. Leur mouvement dépasse les barrières confessionnelles au lieu de former un groupe sectaire ou une confession distincte, bien qu'il arrive à l'occasion que certaines Églises à tendance charismatique rompent avec leur confession. En plus de leur attitude différente par rapport aux Églises, les charismatiques ne souscrivent pas à l'anti-intellectualisme, au fondamentalisme et à la théologie dispensationnaliste des pentecôtistes et ils ne considèrent pas que la primauté de l'expérience spirituelle extatique s'oppose nécessairement à la conscience sociale.

Influences

La dispersion du mouvement parmi les confessions établies rend impossible la compilation de statistiques valables. Il existe des organisations charismatiques, comme la Communauté internationale des hommes d'affaires du plein Évangile, mais pas d'association dotée de pouvoirs contraignants et à laquelle on doive appartenir officiellement. Le renouveau influence toutefois les Églises LUTHÉRIENNES, MENNONITES, BAPTISTES et anglicanes (voir ANGLICANISME) ainsi que les ÉGLISES PRESBYTÉRIENNES ET RÉFORMÉES, les ÉGLISES UNIES DU CANADA, les ÉGLISES ORTHODOXES et les ÉGLISES CATHOLIQUES ROMAINES dans tout le pays. Bien que les dons spirituels soient accessibles à tous, leur but n'est pas de promouvoir la croissance ou l'expression religieuse d'une seule personne, mais plutôt de favoriser l'harmonie interne et l'expression extérieure de toute l'Église.


Lecture supplémentaire

  • Harvey Cox, Fire From Heaven (1995); David Edwin Harrell Jr, All Things Are Possible (1975); David Martin, Tongues of Fire (1990); Karla Poewe, Charismatic Christianity as a Global Culture (1994); Margaret Poloma, The Charismatic Movement: Is There a New Pentecost? (1982); Richard Qubedeaux, The New Charismatics (1976).