Rivière Seal



Nommée ainsi d'après les PHOQUES communs, qui sont habituellement des créatures marines mais que l'on retrouve jusqu'à 200 km en amont de la BAIE D'HUDSON, la rivière Seal, au Manitoba, prend naissance au confluent des rivières North Seal (longue d'environ 200 km) et South Seal (environ 240 km), à la hauteur du lac Shethanei. Ce lac est bordé d'ESKERS magnifiques au sommet sablonneux, si typiques du paysage de la rivière. De là, ses interminables rapides bouillonnants s'écoulent sur 260 km en direction est, à travers des forêts d'épinettes clairsemées, et traversent ensuite la forêt boréale et les terres désertiques de la toundra arctique, avant de se jeter dans la baie d'Hudson. Le bassin hydrographique de la rivière Seal, d'une superficie de 46 485 km2, inclut son principal affluent, la rivière Wolverine. La rivière Seal est le royaume d'une faune spectaculaire comme le caribou, le carcajou, l'ours polaire, ainsi que les bélugas, qui passent l'été dans son estuaire, près de la baie d'Hudson.

Au début des années 1770, Samuel HEARNE, accompagné de guides chipewyans, suit à pied le cours des rivières Seal et Wolverine à la recherche de cuivre. Aujourd'hui, les descendants des Chipewyans, les Sayisi-Dénés, poursuivent la tradition d'utilisation et de vénération de la rivière Seal instaurée par leurs ancêtres.

Exception faite de moins de deux douzaines d'excursions en canot et en radeau organisées chaque année par des experts, et du passage occasionnel de chasseurs ou de trappeurs autochtones, il n'y a pour ainsi dire aucune activité humaine le long de la Seal. Elle fait partie du RÉSEAU DE RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN depuis 1992.