Rivière St. Marys (Ontario)

Les Autochtones connaissaient l'importance stratégique de la rivière avant même qu'Étienne Brûlé ne la parcoure en 1622. Samuel de Champlain fait apparaître les rapides sur la carte qu'il dresse de la région en 1632.

Sault Ste Marie (image-satellite)
Sur cette image-satellite, la ville de Sault Ste Marie, en Ontario, appara\u00eet sous forme d'une tache bleue. Elle est située sur la rivi\u00e8re St. Mary's qui relie le lac Supérieur (\u00e0 gauche) et le lac Huron (avec la permission du Centre canadien de télédétection).

La rivière St. Marys, située en Ontario, relie le Lac Supérieur au Lac Huron et forme une partie de la frontière canado-américaine. D'une longueur de 125 km, la rivière connaît une dénivellation de 6,4 m dans les rapides, lesquels ont donné leur nom aux villes canadienne et américaine de Sault-Sainte-Marie. Ces rapides ont d'abord constitué un habitat de premier choix pour les poissons, en particulier les corégones, que les Ojibwés pêchaient au filet dans leurs canots d'écorce.

Les Autochtones connaissaient l'importance stratégique de la rivière avant même qu'Étienne Brûlé ne la parcoure en 1622. Samuel de Champlain fait apparaître les rapides sur la carte qu'il dresse de la région en 1632. La mission jésuite de Sainte-Marie-du-Sault s'installe aux abords de la rivière en 1668, mais est abandonnée en 1698 au moment des guerres iroquoise, comme le sera aussi le premier de deux postes de traite des fourrures établis par les Français en 1689. La Compagnie du Nord-Ouest arrive à cet endroit en 1783 et construit le premier canal contournant les rapides en 1798. Ce canal sera détruit par les troupes américaines pendant la guerre de 1812.

Aujourd'hui, il y a quatre écluses du côté américain, exploitées par le US Corps of Engineers, et une écluse, plus petite, du côté canadien qui fait partie du Lieu historique national du Canal-de-Sault Ste. Marie. La rivière et les écluses constituent l'un des réseaux de canaux le plus achalandé du monde, en dépit du gel présent jusqu'à cinq mois par année. Enjambant la rivière, le Pont international (construit en 1963) relie les villes jumelles de Sault Ste Marie. La Rivière Sainte-Marie a été désignée rivière du patrimoine canadien en l'an 2000.