Ryerson, Stanley Bréhaut

Stanley Bréhaut Ryerson, historien et chef du PARTI COMMUNISTE DU CANADA (né le 12 mars 1911 à Toronto, ON; décédé le 25 avril 1998 à Montréal, QC). Après des études au Upper Canada College et à l'U. de Toronto, il étudie à la Sorbonne, à Paris (1931-1934), où il entre en contact avec les milieux communistes européens.

Ryerson, Stanley Bréhaut

Stanley Bréhaut Ryerson, historien et chef du PARTI COMMUNISTE DU CANADA (né le 12 mars 1911 à Toronto, ON; décédé le 25 avril 1998 à Montréal, QC). Après des études au Upper Canada College et à l'U. de Toronto, il étudie à la Sorbonne, à Paris (1931-1934), où il entre en contact avec les milieux communistes européens. Il est membre du Comité central du Parti Communiste du Canada (1935-1969) et secrétaire provincial pour le Québec (1936-1940). Il revient à Toronto en 1943 où il est nommé chef de l'éducation du Parti travailliste-progressiste, nouvellement formé, et directeur de la revue du parti, le National Affairs Monthly.

Pendant la période difficile de la guerre froide (1949-1954), Ryerson est secrétaire organisationnel du parti. En 1959, il assume la direction de l'édition torontoise de la World Marxist Review et la présidence du Marxist Studies Centre (Toronto); il dirige le Marxist Quarterly de 1961 à 1969.

L' « histoire du peuple » de Ryerson, qui comprend The Founding of Canada: Beginnings to 1815 (1960) et Unequal Union: Confederation and the Roots of Conflict in the Canadas, 1815-1873 (1968), compte encore de nombreux lecteurs. Depuis la fin des années 30, Ryerson contribue au débat national entre le Canada et le Québec, ce qui donne à ses recherches une nouvelle orientation.

L'invasion de la Tchécoslovaquie par les chars d'assaut du Pacte de Varsovie en 1968 amène Ryerson à quitter le parti; il démissionne en 1971. Il se joint au département d'histoire de l'UQAM en 1970 et est une personne-ressource importante pour une nouvelle génération de spécialistes marxistes québécois et canadiens tout au long des années 70.