Semaine mondiale de la musique/World Music Week

Semaine mondiale de la musique/World Music Week. Manifestation biennale placée sous les auspices du Conseil international de la musique et dont la première fut tenue au Canada du 29 septembre au 5 octobre 1975.

Semaine mondiale de la musique/World Music Week

Semaine mondiale de la musique/World Music Week. Manifestation biennale placée sous les auspices du Conseil international de la musique et dont la première fut tenue au Canada du 29 septembre au 5 octobre 1975. L'organisation en avait été confiée au Conseil canadien de la musique et à John Roberts, son président. L'événement, qui se voulait un échange constructif entre des musiciens des 5 continents, accueillit près de 500 délégués de 50 pays. Ses activités se déroulèrent tour à tour à Toronto, Ottawa, Montréal et Québec. La Semaine fut précédée, du 23 au 25 septembre, à Calgary, d'une réunion du comité exécutif du Conseil international de la musique. À Toronto, la 16e assemblée générale du Conseil se déroula du 27 au 29 septembre, parallèlement à l'Exposition internationale de la musique pour diffusion, organisée conjointement par la SRC et le Centre international de la musique de Vienne.

L'inauguration de la Semaine mondiale de la musique eut lieu au Saint Lawrence Centre et fut soulignée par la première d'un film sur la vie musicale au pays. Musicanada, réalisé par Malca Gilson et Tony Ianzelo de l'ONF, et par un concert consacré aux oeuvres des compositeurs torontois Aitken, Beecroft, Freedman, Gellman et Weinzweig. Des discussions sur le thème « La Musique : un art de vivre » se déroulèrent pendant cinq jours en ateliers portant sur le rôle des médias, la musique et les jeunes, l'écologie sonore mondiale, la musique et le monde de demain, le rôle du compositeur dans un monde en transformation, le rôle de l'interprète et la démocratisation de la musique, ainsi que la préservation et la présentation de la musique et de la danse traditionnelle. Un autre événement majeur fut la Journée internationale de la musique (1er octobre), marquée par un récital de Yehudi Menuhin, qui interpréta notamment Music for Solo Violin de Somers, et par la remise des prix du Conseil international de la musique à Ravi Shankar, Menuhin et, à titre posthume, Dimitri Chostakovitch.

La Semaine mondiale de la musique contribua grandement à faire connaître la musique canadienne et ses interprètes. Du 23 septembre au 5 octobre, nombre de récitals et de concerts furent offerts par des artistes et groupes canadiens, parmi lesquels Robert Aitken, Émilien Allard, Edith Butler, Maureen Forrester, Félix Leclerc, Phyllis Mailing, Hugh McLean, John Mills-Cockell, Alexandre Zelkine, le Choeur Mendelssohn de Toronto et les Festival Singers, la COC, l'Ensemble de la SMCQ, le Lyric Arts Trio, le Quatuor à cordes Orford, le Quintette à vent du Québec, les orchestres de la SRC à Montréal et Ottawa, l'OCNA, l'OSM et le TS ainsi que les Gens de 'Ksan dans leur spectacle « Le Souffle des ancêtres ». On put ainsi entendre des oeuvres de Beckwith, Fleming, Forsyth, Glick, Healey, Morel, Papineau-Couture, Saint-Marcoux, Schafer (Lustro), Somers (Louis Riel), Tremblay, Turner, Vivier et Willan. Parmi les oeuvres commandées par la SRC pour la circonstance, mentionnons ... chant d'amours de Garant, Icons de Hambraeus et Ouverture de Prévost. Des oeuvres de Tadeusz Baird, Luis de Pablo, Cristóbal Halffter et Karlheinz Stockhausen furent aussi entendues. Quelques artistes étrangers se produisirent également, tels que les danseurs et musiciens du Théâtre national de Birmanie. Les concerts, dont plusieurs furent télédiffusés par la SRC et à l'étranger par RCI, eurent lieu pour la plupart au Saint Lawrence Centre de Toronto, au CNA, à la salle Pollack de l'Université McGill, à la PDA et au Grand Théâtre de Québec. À ces manifestations s'ajoutèrent plusieurs conférences et expositions ouvertes au public, ainsi que la remise de doctorats honoris causa par l'Université d'Ottawa à Yehudi Menuhin, Harry Somers, Jean Vallerand et Trân Van Khê.

Le financement de la Semaine mondiale de la musique fut assumé principalement par des subventions du Secrétariat d'État du Canada, du ministère des Affaires extérieures, de la SRC, des gouvernements de l'Alberta, de l'Ontario et du Québec, et du CAC. Ce dernier vota également un crédit spécial pour la publication dans les Cahiers canadiens de musique (numéro double 11-12, 1975-76) du compte rendu des activités.


Lecture supplémentaire

  • Gyokeres, Nancy. 'Representatives from 50 countries listen to Canadian music,' MSc, 287, Jan-Feb 1976