Séminaire de Québec

Architecture Les bâtiments du séminaire sont construits conformément aux principes architecturaux du XVIIe siècle : des ailes ou des pavillons entourent des cours intérieures où l'on entre par un portail couvert.

Séminaire de Québec

Le Séminaire de Québec est une maison d'enseignement composée du Grand et du Petit Séminaire. Le Grand Séminaire est fondé le 26 mars 1663 par Mgr François de LAVAL afin de former des prêtres et d'assurer le ministère paroissial et l'évangélisation dans tout le diocèse. En 1665, il est affilié au Séminaire des Missions étrangères de Paris. Le Petit Séminaire ouvre ses portes en octobre 1668; il reçoit des élèves amérindiens et français qui y sont placés pour étudier au Collège des Jésuites. En 1692, le Séminaire de Québec est forcé d'abandonner la direction du ministère paroissial et continue seulement d'assurer la formation des prêtres, sous l'entière autorité de l'évêque. La CONQUÊTE (1760) fait perdre au Séminaire le contrôle du presbytère de Québec et la direction des missions dans l'Illinois. En 1768, il cesse également d'être affilié au Séminaire des Missions étrangères de Québec. Trois ans auparavant, le Petit Séminaire devenait un collège qui dispensait le programme du cours classique à la façon des jésuites et acceptait des élèves qui ne se destinaient pas au sacerdoce. En 1852, on demande au Séminaire de Québec de fonder l'UNIVERSITÉ LAVAL et de lui fournir ses premiers dirigeants; il devient le siège de la faculté des arts, à laquelle tous les séminaires et collèges de la province doivent s'affilier. En 1964, le cours classique est divisé en un cours secondaire et en un cours collégial (les trois dernières années). Lorsque le gouvernement du Québec prend la direction de tout le système d'éducation, le Séminaire de Québec reste un établissement privé; on lui reconnaît un statut public en 1969. Ses élèves du collégial suivent le programme public d'études générales qui les prépare à toutes les facultés universitaires. Depuis 1971, les filles sont également acceptées au cours collégial.

Architecture Les bâtiments du séminaire sont construits conformément aux principes architecturaux du XVIIe siècle : des ailes ou des pavillons entourent des cours intérieures où l'on entre par un portail couvert. Quoique la construction des bâtiments du quadrilatère principal s'échelonne du XVIIe au début du XXe siècle, l'ensemble présente des traits typiques de l'architecture des bâtiments publics du régime français : maçonnerie de moellons enduite de stucco ou de crépi, fenêtres à battants à petits carreaux de vitre, toits à forte pente garnis de lucarnes et cheminées massives intégrées à des murs coupe-feu surélevés. L'aile de l'intendance, construite de 1678 à 1681 et restaurée en 1866 après un incendie (sa cuisine voûtée est demeurée intacte), et la chapelle de Mgr Briand, dont le retable a été délicatement sculpté en 1785-1786 par le menuisier Pierre Émond, en sont des éléments remarquables.