Sillery

Sillery est la première réserve d'Autochtones créée par les Européens dans ce qui est aujourd’hui le Canada.

Sillery est la première réserve d'Autochtones créée par les Européens dans ce qui est aujourd’hui le Canada. Elle est établie en 1637 près de Québec grâce au financement de l’aristocrate français Noël Brûlart de Sillery, en réponse à une annonce placée dans les Relations des Jésuites par le père Paul Le Jeune, qui cherche un endroit convenable où tenter de convertir les Autochtones au catholicisme. Son but est d’inculquer un mode de vie agricole aux peuples Algonquin et Innu semi-nomades afin de les évangéliser plus facilement. La terre est accordée sous forme de seigneurie aux Autochtones chrétiens, sous la supervision des Jésuites. Mais l’alcoolisme, les épidémies et les difficultés d’adaptation à un mode de vie sédentaire contribuent au dépeuplement de la colonie. Dans les années 1670, des Abénakis venus de la Nouvelle-Angleterre y trouvent refuge. Vers la fin de la décennie suivante, les derniers Autochtones quittent Sillery, fuyant les épidémies et les terres improductives. Les Jésuites y restent et construisent la célèbre Maison des Jésuites, aujourd'hui musée dans la ville de Sillery.


Liens externes