Site archéologique Balzac

Le site est identifié en 1978 avant la mise en œuvre de travaux de canalisations, et il est revisité en 1980 en prévision d'autres travaux similaires

Plan de surface du niveau 18 dans le bloc de fouille de 24 mètres. De nombreux items sont présents sur le sol, y compris de grandes quantités d'os de bison débités et d'outils de pierre assortis (avec la permission de Thomas Head).
Pointes de style Old Women datant de la période préhistorique tardive retrouvées au site Balzac. Le système de catalogage (numérotation des artéfacts) fournit des informations sur le bloc d'excavation (1 ou 2, le premier numéro dans la séquence) et l'occupation (2 à 7). Par exemple, le nombre 1-5 indique le bloc de fouille de 40 mètres et l'occupation 5. Les occupations sont numérotées séquentiellement à partir de la surface, dans l'ordre où elles ont été fouillées, du plus récent au plus ancien. La pointe fragmentaire 2-2 est une pointe en métal retrouvée dans le bloc de 24 mètres (avec la permission de Thomas Head).
Pointes de flèche de style Avonlea datant de la période préhistorique tardive retrouvées au site Balzac. Les pointes de 1 à 10 proviennent de l'occupation 10 du bloc de 40 mètres, tandis que la pointe 2-12 est une base sans encoches latérales retrouvée dans le bloc de 24 mètres. Les pointes Avonlea ont tendance à être plus petites que les pointes plus tardives de style Old Women. Il est à noter que les deux articles translucides 1-12 et 2-20 sont faits de cristal de quartz. Une échelle de au bas de la photo est en incréments de 1 cm (avec la permission de Thomas Head).
Profil partiel d'une paroi du bloc de fouille de 40 mètres montrant les horizons culturels identifiés par des chiffres. Un foyer en forme de bassin partiellement fouillé se trouve dans le niveau 11. Il mesure de 35 à 40 cm de diamètre environ (avec la permission de Thomas Head).
Profil d'une paroi du bloc de 24 mètres montrant les niveaux d'occupation multiples. Des foyers en forme de bassin sont présents dans les niveaux 7 et 19 (avec la permission de Thomas Head).
Vue vers le sud-ouest montrant, de l'autre côté de Nose Creek, l'abri couvrant le bloc de fouille de 24 mètres. Le bloc de 40 mètres se trouve plus au centre de la photo, près de la paroi latérale de la vallée (avec la permission de Thomas Head).

Le site archéologique Balzac (Code Borden EhPm-34) est un camp et un site de transformation du bison datant de la période préhistorique tardive, qui fut occupé entre environ 2000 ans avant aujourd'hui (AA) et 1850 de notre ère. Le site est situé sur la branche nord de Nose Creek, à 16 km de son confluent avec la rivière Bow, près du côté nord de la ville de Calgary. Nose Creek est un cours d'eau sous-adapté (trop petit pour avoir érodé la vallée qu'il occupe) et incisé dans le substratum rocheux d'un déversoir de lac glaciaire qui draine les zones montagneuses au nord et à l'ouest de la ville. Le site est divisé en cinq zones (A à E) définies dans le déversoir et séparées par les méandres incisés de Nose Creek. Des inondations répétées au cours des deux derniers millénaires ont donné lieu à un milieu de sédimentation stratifié, et de multiples périodes d'utilisation autochtone sont associées aux couches inférieures du site.

Le site est identifié en 1978 avant la mise en œuvre de travaux de canalisations, et il est revisité en 1980 en prévision d'autres travaux similaires. Les travaux effectués au site de 1981 à 1982, qui incluent la fouille de deux blocs de 40 et 24 mètres carrés, sont particulièrement intéressants. Dans chacun de ces blocs, on retrouve une série de composantes culturelles dans les sédiments associés aux inondations qui se sont produites à des intervalles de 175 à 200 ans.

Découvertes et interprétations

Il n'est pas possible d'établir une relation directe entre les sédiments des deux blocs, mais ceux-ci sont généralement comparables, bien qu'il y ait une plus grande séparation dans le plus petit bloc situé plus au sud. Treize composantes ont été définies dans le plus grand bloc (80 cm de profondeur), parmi lesquelles quatre renferment des pointes de projectile de style Avonlea (datant d'environ 1750 à 1100 AA), et trois des pointes de style Old Women (datant d'environ 1100 à 250 AA). Les pointes Avonlea et Old Women sont toutes deux de petites pointes de flèche triangulaires avec ou sans encoches latérales. Celles de style Avonlea sont généralement taillées finement et, lorsque des encoches sont présentes, elles sont petites. Les pointes de style Old Women sont quelque peu plus larges et moins raffinées. Les encoches latérales tendent à être plus larges, et leur taille et leur forme varient davantage que celles des pointes Avonlea.

Les sédiments sont presqu'une fois et demie plus profonds dans le plus petit bloc (120 cm), permettant une meilleure séparation et définition des composantes. Quinze composantes y ont été identifiées, incluant des pointes de projectile de styles Avonlea et Old Women, ainsi qu'une pointe de métal retrouvée dans l'occupation la plus en surface (et donc plus récente). Huit datations au carbone 14 concordent avec les périodes définies par les styles des pointes.

Plus de 70 000 pièces culturelles ont été récupérées au cours des deux saisons de fouille. La plupart sont des restes fauniques de bison associés à la vie dans un camp et à des activités de transformation du bison. Plusieurs objets lithiques, un assemblage d'outils d'os et de pierre, une petite collection de céramiques et un certain nombre d'aménagements ont également été retrouvés. Les vestiges culturels sont presque deux fois plus nombreux (éléments par mètre carré) dans le petit bloc, même si celui-ci ne couvre que 60% de la taille du plus grand bloc.

L'assemblage d'outils de pierre compte 539 objets, dont 60 pointes de style Old Women et 41 de style Avonlea. Il y a également d'autres outils incluant des bifaces, des grattoirs et des éclats retouchés. L'assemblage lithique est principalement composé de matériaux locaux, bien que des matériaux exotiques soient aussi présents. Il est à noter que de l'obsidienne était utilisée pendant les occupations Old Women, et le crystal de quartz pendant les occupations Avonlea. La céramique est plus commune dans les occupations Old Women, et celle retrouvée en association avec les occupations Avonlea pourrait être intrusive. Les aménagements les plus communs sont des foyers en forme de bassin, mais on retrouve aussi un petit nombre de fosses. Soixante-douze outils faits en os ont été identifiés, incluant des parties de trois écharnoirs métapodiaux dentés, qui ont récupérés dans différentes occupations Avonlea du petit bloc.

L'analyse faunique (voir ZOOARCHÉOLOGIE) s'est concentrée sur la spéciation, l'analyse de genre, l'âge et une analyse de boucherie. L'assemblage se compose principalement de bison, mais de gros canidés (des loups et des chiens domestiqués), de petits canidés, le blaireau et de petits rongeurs sont aussi présents. Dans l'assemblage de bison, un minimum de 96 animaux a été identifié en utilisant la dentition, le compte des éléments et les éléments définissant le genre. La dentition suggère que des animaux de différents âges furent tués vers la fin de l'hiver (février-mars), ce qui est compatible avec l'assemblage faunique qui comprend un certain nombre de fœtus de fin de terme (les femelles mettent bas au printemps). Les éléments qui servent à déterminer le genre (les longs os fusionnés) suggèrent que les femelles étaient deux fois plus nombreuses que les mâles, ce qui correspond bien à un troupeau de bisonnes et de bisonneaux incluant un certain nombre de fœtus. L'analyse de boucherie concorde avec ce à quoi on s'attend d'un camp. Les bisons étaient probablement abattus et partiellement dépecés un peu au nord du site, tel qu'indiqué par la présence d'une grande quantité de gros os retrouvés dans le ruisseau. Une petite falaise était possiblement utilisée pour la chasse au bison, ainsi que l'arc et la flèche, l'arme la plus importante de la période préhistorique tardive.

L'importance du site archéologique Balzac

Le site Balzac est comparable à d'autres camps de la période préhistorique tardive en Alberta, incluant les sites de Hartell Creek, Cattle Baron, DkPi-2 et Saamis. Cependant, le site Balzac contient l'un des meilleurs registres stratigraphiques d'utilisation et de réutilisation des plaines de l'Alberta de la fin de l'hiver au début du printemps. Il nous renseigne également sur une partie de la ronde d'activités saisonnières des groupes autochtones, alors que ceux-ci quittaient les vallées abritées des rivières principales pour exploiter les troupeaux de bisonnes et de bisonneaux et ainsi obtenir de la viande et des peaux. L'excellente séparation stratigraphique à Balzac permet de répondre en détail à certaines questions d'ordre culturel, tel l'emplacement du site, la saisonnalité et l'alimentation. Le site est par conséquent l'un des plus importants camps de la période préhistorique tardive dans la région.


En savoir plus