Slovénie

Slovénie. La première immigration importante d'habitants de la Slovénie (région nord-ouest du royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisée Yougoslavie en 1929) au Canada prit place de 1918 à 1929.

Slovénie

Slovénie. La première immigration importante d'habitants de la Slovénie (région nord-ouest du royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisée Yougoslavie en 1929) au Canada prit place de 1918 à 1929. Des paysans et des ouvriers se rendirent à Toronto, plusieurs devenant fermiers dans la péninsule du Niagara. Après la Deuxième Guerre mondiale, les professionnels et les commerçants devinrent de plus en plus nombreux à Toronto. En 1986, la population de Slovènes canadiens était estimée à 8000. Dans les grandes communautés slovènes, la première organisation musicale à être formée était habituellement un choeur, parrainé par une église (généralement catholique romaine) ou une association culturelle. Au milieu des années 1970, une douzaine de choeurs slovènes étaient florissants dans les grandes villes, de Montréal à Vancouver. Des groupes de danse folklorique étaient associés à moins de la moitié de ces ensembles. Il y avait également plusieurs orchestres composée chacun d'un chanteur, d'un accordéoniste, d'un clarinettiste, d'un trompettiste et, occasionnellement, d'un guitariste qui jouaient aux mariages et aux soirées parrainées par des associations culturelles. Le plus célèbre musicien canadien-slovène est l'accordéoniste Walter Ostanek de Saint Catharines, Ont. Un de ceux au Canada surnommés « Monsieur Polka » (un autre étant Gaby Haas), Ostanek a gravé de nombreux enregistrements sur les étiquettes Arc, Axe et Marathon, et il s'est fait connaître partout en Amérique du Nord.