Soeurs de Sainte-Anne

Les Soeurs de Sainte-Anne forment une congrégation religieuse fondée en 1850 à Vaudreuil, au Québec, par la servante de Dieu Marie-Esther Sureau dite Blondin (mère Marie-Anne) pour l'éducation des jeunes filles en milieu rural et pour certaines oeuvres de miséricorde.

Soeurs de Sainte-Anne

Les Soeurs de Sainte-Anne forment une congrégation religieuse fondée en 1850 à Vaudreuil, au Québec, par la servante de Dieu Marie-Esther Sureau dite Blondin (mère Marie-Anne) pour l'éducation des jeunes filles en milieu rural et pour certaines oeuvres de miséricorde. Dès le début, l'évêque de Montréal, Ignace BOURGET, appuie la fondatrice, mais la jeune congrégation connaît de graves problèmes pendant ses premières années (la fondatrice doit même quitter son poste de supérieure en 1854 et demeurer recluse jusqu'à sa mort, en 1890). La congrégation surmonte ces épreuves et s'étend au Canada et aux États-Unis. En 1998, elle compte 988 soeurs dans ces deux pays (une diminution comparativement à 1369 membres en 1986).


Lecture supplémentaire

  • Sister Marie-Jean-de-Patmos, SSA, History of the Sisters of St Anne (1961).