Rivière Nahanni Sud

La rivière Nahanni Sud, longue de 563 km, s'écoule du chaînon Ragged des monts Selwyn en direction sud-est, traverse une série de crêtes des monts Mackenzie et termine sa course dans la Rivière Liard.

Nahanni, rivière
La rivière appelée \u00ab Nahadeh \u00bb par les autochtones traverse les canyons les plus spectaculaires du Canada (Canadian Tourism Commission & Ocean Images).
Virginia, chutes
Chutes Virginia (Environnement Canada/Région des Prairies).
Nahanni Sud, rivière
The Gate, à Pulpit Rock, rivière Nahanni Sud (avec la permission du ministère de l'Environnement Service canadien des parcs/Région des Prairies).

La rivière Nahanni Sud, longue de 563 km, s'écoule du chaînon Ragged des monts Selwyn en direction sud-est, traverse une série de crêtes des monts Mackenzie et termine sa course dans la Rivière Liard. Le Parc National Nahanni, créé en 1972 par le gouvernement fédéral, englobe les deux tiers inférieurs de la Nahanni Sud et la moitié inférieure de son principal affluent, la rivière Flat. Rien ne surpasse la diversité géologique de la région : sources thermales, glaciers, Relief Karstique ponctué de lacs de dolines, marais, paysage désertique, plateaux de toundra, cheminées de fée et forêts denses. La rivière Nahadeh ou « rivière puissante », ainsi nommée par la tribu des esclaves, parcourt la région avec ses rapides et remous, ses chutes et ses trois canyons, les plus spectaculaires au Canada.

Le nom « Nahanni », qui signifie « peuple de l'Ouest » en langue athapascane, fait référence au peuple Nahani. Les gorges des canyons Five Mile, Figure Eight et Hells Gate, que la rivière a creusées dans la dorsale des monts Mackenzie, demeurent abruptes et étroites du fait qu'elles ont, comme quelques autres endroits au Canada, échappé aux effets érosifs de la dernière glaciation.

À environ 150 km de son point de rencontre avec la Liard, la Nahanni Sud se rétrécit et ne présente plus que le cinquième de sa largeur. Elle forme alors des rapides puis des chutes dont la hauteur fait près de la moitié en plus de celle des chutes Niagara; il s'agit des chutes Virginia, du nom de la fille de Fenley Hunter, qui a été le premier à en mesurer la hauteur en 1928. Le village amérindien de Nahanni Butte est l'un des rares endroits habités de la région. Les premiers Blancs à avoir aperçu la rivière étaient des commerçants en route vers le Klondike.