St. Jacobs

​De 1904 à 1972, St. Jacobs, en Ontario, est un village partiellement autonome en vertu de la loi constituant la municipalité régionale de Waterloo (1972). Entre 2001 et 2006, sa population passe de 1 891 à 1 597 habitants.

Magasiner dans le Marché de St Jacobs.
Image : St. Jacobs Country.
Magasiner dans le Marché de St. Jacobs.
Image : St. Jacobs Country
Le village de St. Jacobs.
Image : St. Jacobs Country.

De 1904 à 1972, St. Jacobs, en Ontario, est un village partiellement autonome en vertu de la loi constituant la municipalité régionale de Waterloo (1972). Entre 2001 et 2006, sa population passe de 1 891 à 1 597 habitants. Situé le long de la rivière Conestogo au sud-ouest de l’Ontario, le village se trouve à environ 8 km au nord de Waterloo. Connu localement comme « Jakobstettel », il prend officiellement le nom de St. Jacobs en 1852.

Toujours non constitué, le village se situe dans le canton de Woolwich, qui fait tout d'abord partie des terres de la couronne attribuées aux peuples des Six Nations. Leur leader et chef de guerre Mohawk, Joseph Brant (Thayendanegea), vend des parcelles de terrain à des spéculateurs fonciers afin d’amasser une rente pour les peuples des Six Nations. Des Mennonites de la Pennsylvanie achètent au charpentier William Wallace la terre où ils érigeront St. Jacobs en 1807. En 1851, l’agriculteur et industriel Jacob C. Snider construit un barrage sur la rivière Conestogo pour fournir de l’énergie aux scieries et fabriques de laine. Ces industries forment le cœur économique autour duquel le village se développe. Mais en 1891, le chemin de fer arrive dans la localité voisine d'Elmira, ce qui nuit à l’industrie de St. Jacobs. En effet, les travailleurs partent vers les grands centres urbains, comme Kitchener, en quête de salaires plus élevés. La population de St. Jacobs stagne.

En 1964, des quincailliers indépendants de l’Ontario achètent la Hollinger Hardware de St. Jacobs et en font une entreprise nationale reconnue, Home Harware, fondée en 1967. Le marché de producteurs de St. Jacob et le village deviennent une destination touristique populaire. D'abord situé à Kitchener, le marché s'installe en 1975 dans le canton de Woolwich. Le 2 septembre 2013, un incendie détruit le bâtiment principal du marché, causant plus de 2 millions de dollars de dégâts. Des plans sont aussitôt dressés pour le reconstruire et une tente est montée pour loger temporairement vendeurs et artisans, dont beaucoup appartiennent aux communautés mennonite et amish, bien implantées dans la région.


Liens externes