Sutil et Mexicana

Sutil et Mexicana. En 1792, après les voyages d'exploration des Espagnols Manuel Quimper (1790) et Francisco de Eliza (1791), l'étendue du DÉTROIT DE JUAN DE FUCA est encore inconnue. Certains croient encore que le détroit constitue l'entrée du légendaire PASSAGE DU NORD-OUEST.

Sutil et Mexicana

Sutil et Mexicana. En 1792, après les voyages d'exploration des Espagnols Manuel Quimper (1790) et Francisco de Eliza (1791), l'étendue du DÉTROIT DE JUAN DE FUCA est encore inconnue. Certains croient encore que le détroit constitue l'entrée du légendaire PASSAGE DU NORD-OUEST. De plus, les tensions causées par la CONTROVERSE DU DÉTROIT DE NOOTKA font envisager la possibilité de prendre le détroit comme frontière entre les territoires britanniques et espagnols. Alejandro Malaspina, ayant lui-même exploré la CÔTE DU NORD-OUEST en 1791 (voir expédition de MALASPINA), recommande que le commandement des petites goélettes Sutil et Mexicana soit confié à Dionisio Alcalá-Galiano et Cayetano Valdés, afin de faire le levé du détroit et de la côte sud jusqu'à San Francisco. Au début de juin 1792, les voyageurs visitent le poste espagnol de Nuñez Gaona (Neah Bay, Wash.) et, guidés par le chef indien Tetacu, passent à l'île de Vancouver. Après avoir établi la cartographie de beaucoup d'îles du golfe, les Espagnols aperçoivent le 22 juin le Discovery et le Chatham de George VANCOUVER près du site actuel de Vancouver. C'est avec dépit que ces deux grands rivaux se trouvent en présence l'un de l'autre, mais les relations demeurent pacifiques. Les deux groupes partagent provisions et renseignements avant de continuer séparément leur périple autour de l'île de Vancouver. L'expédition espagnole, d'une durée de quatre mois, recueille une abondance de renseignements ethnologiques et géographiques, mais ne parvient pas à découvrir des ressources exploitables. Elle sera mieux connue que d'autres expéditions espagnoles, car le gouvernement permet la publication d'une relation du voyage en 1802. Voir aussiEXPLORATIONS ESPAGNOLES.