Syndicat international des marins

En 1949, avec l'appui du gouvernement fédéral et de plusieurs dirigeants de syndicats et de compagnies de navigation, un ex-détenu peu recommandable obtient le droit d'entrer au Canada pour détruire le puissant Syndicat des marins canadiens (SMC), dominé par des communistes.

Syndicat international des marins

En 1949, avec l'appui du gouvernement fédéral et de plusieurs dirigeants de syndicats et de compagnies de navigation, un ex-détenu peu recommandable obtient le droit d'entrer au Canada pour détruire le puissant Syndicat des marins canadiens (SMC), dominé par des communistes. En quelques mois, Hal BANKS et ses hommes de main réussissent à remplacer le SMC par le Syndicat international des marins (SIM), non sans avoir recours à des méthodes violentes, aux menaces et même au meurtre. Ce nouveau syndicat est cependant expulsé du CONGRÈS DU TRAVAIL DU CANADA. Ses pratiques sont condamnées par une commission royale et Banks est arrêté et chassé du pays. Toutefois, le SIM demeure le plus important syndicat de marins au Canada.