Téléinformatique

L'INDUSTRIE DE L'INFORMATIQUE a progressé grâce à l'invention de méthodes de traitement et de stockage des données plus rapides et moins coûteuses. Par téléinformatique, on entend le branchement d'ordinateurs à des lignes de télécommunication.

Téléinformatique

L'INDUSTRIE DE L'INFORMATIQUE a progressé grâce à l'invention de méthodes de traitement et de stockage des données plus rapides et moins coûteuses. Par téléinformatique, on entend le branchement d'ordinateurs à des lignes de télécommunication. Le traitement de l'information devient alors le télétraitement ou le traitement de l'information à distance. Le télétraitement a favorisé une croissance fulgurante tant dans l'utilisation de terminaux que dans la création de banques centrales de données ou d'informations auxquelles les terminaux ont accès grâce au système de TÉLÉCOMMUNICATIONS. Au sein d'un réseau de télécommunication, les utilisateurs peuvent se servir de terminaux n'importe où, au bureau, à la maison ou à la ferme. Ils peuvent ainsi accéder à des ordinateurs centraux et à des banques de données situés à l'autre bout de la ville ou même dans d'autres pays. L'un des premiers utilisateurs de ce système est l'industrie du transport aérien qui s'en sert pour faire les réservations.

Les bureaux d'affaires, tout comme ceux des gouvernements, utilisent de plus en plus les ordinateurs (voir BUREAUTIQUE). Même les machines à écrire peuvent être reliées à un ordinateur central par les lignes de télécommunication. À la maison, les ordinateurs personnels, de même que les téléviseurs modernes, peuvent servir à consulter des banques de données au moyen des lignes téléphoniques ou des lignes de CÂBLODISTRIBUTION. Des réseaux de téléinformatique peuvent être conçus pour de multiples usages : relier les différentes usines d'une même entreprise, où qu'elles se trouvent dans le monde; fournir de l'information spécialisée à une industrie (p. ex. des cours de la Bourse à des courtiers) ou à des professionnels (p. ex. des jugements de la Cour à des avocats); fournir aussi des renseignements spécialisés aux entreprises (p. ex. des renseignements sur le crédit) et des renseignements commerciaux aux consommateurs (p. ex. des listes de cinémas dans des « pages jaunes » électroniques); permettre l'utilisation d'ordinateurs de grande puissance pour le traitement d'énormes quantités de données ou pour des calculs scientifiques hautement techniques. L'utilisation de la téléinformatique peut aussi faciliter certains types de formation et d'enseignement, et peut aussi être un moyen de se divertir grâce aux jeux informatiques.

L'étendue du développement de la téléinformatique au Canada dépendra beaucoup des coûts qu'elle engendre. Grâce aux progrès technologiques, on s'attend à ce que diminuent les prix unitaires des trois principaux éléments : le terminal, l'information des banques de données et les frais de communication. Les coûts de transmission des données par les systèmes de télécommunication sont à la baisse grâce aux nouvelles technologies qui permettent de transmettre plus rapidement de plus grandes quantités de données, c'est-à-dire plus de bits d'information à la seconde. Le système de télécommunication, conçu à l'origine pour assurer la communication du signal vocal sous forme analogique, permet maintenant la transmission de données, de la voix, de télécopies et de séquences vidéo à l'aide de la technique numérique des ordinateurs.

Les nouveaux appareils de commutation sont de véritables ordinateurs numériques spécialisés. De nouveaux TÉLÉPHONES fonctionnent comme des terminaux d'ordinateur. De nombreux câbles de distribution locale sont faits de fibre optique, un matériau qui a une capacité beaucoup plus grande que les anciens fils de cuivre et qui, sur le plan technique, est préférable pour la communication numérique. Les nouveaux systèmes interurbains - fibre optique, radio à ondes ultracourtes et satellites à bande latérale unique - peuvent être conçus pour une communication numérique. Dans son essence, le système de télécommunication est en train de se transformer en ordinateur géant.

Les coûts de cette transformation sont considérables. Avant 1990, les entreprises de téléphonie parlaient déjà d'augmenter les frais d'utilisation du service local, en plus de hausser le tarif mensuel de base. Ces mesures ont mis fin à la baisse des coûts de communication. Ces coûts peuvent être un obstacle à l'utilisation des services de téléinformatique par une bonne partie des abonnés résidentiels. Toutefois, leur utilisation commerciale devrait connaître une croissance rapide.

En donnant accès à plus d'informations, les réseaux téléinformatiques favorisent des prises de décision plus informées et une plus grande efficacité. Les entreprises pourront étendre leur marché à des régions géographiques plus vastes, et les grandes organisations obtiendront plus facilement un contrôle centralisé. Toutefois, ces changements peuvent provoquer une perte d'autonomie pour les organisations de moindre envergure ou celles qui sont éloignées des grands centres. À cause de la libre circulation de l'information sur les réseaux téléinformatiques internationaux, il se pourrait que des renseignements importants concernant le Canada et les Canadiens soient conservés à l'extérieur du pays et hors du contrôle canadien. Afin de profiter pleinement des avantages des systèmes téléinformatiques, les Canadiens doivent y avoir accès. Ils pourraient par conséquent devenir dépendants de ceux-ci et des organismes qui les contrôlent.

Les systèmes téléinformatiques sont vulnérables au vol, à l'usage abusif, à la destruction et à la manipulation illégale des données, ce qui peut occasionner des dommages énormes (voir INFORMATIQUE ET SOCIÉTÉ). Le problème est d'autant plus difficile qu'il n'y a souvent pas de preuves tangibles de telles activités. Si un fichier de données est volé par une personne non autorisée, les données demeurent quand même dans la banque de données de l'ordinateur. Des renseignements inexacts sur un dossier médical ou un fichier de crédit peuvent ruiner des réputations ou occasionner un mauvais diagnostic de maladie. Les renseignements recueillis dans les banques de données peuvent porter préjudice à la vie privée des gens. Des renseignements spécialisés peuvent être utilisés par des groupes d'intérêt afin d'obtenir un contrôle injuste sur d'autres groupes.

Donc, bien que les systèmes téléinformatiques puissent fournir un plus grand accès à l'information pour certains, ils peuvent aussi porter atteinte à la liberté des autres. Afin de préserver les droits des individus, des régions et des nations, l'utilisation de la téléinformatique va nécessiter des règlements efficaces. On aura aussi besoin de nouvelles législations dans le secteur public afin de s'assurer que la SOCIÉTÉ D'INFORMATION, qui est en train de se développer, profite à tous les citoyens et non seulement à quelques-uns aux dépens des autres. Voir aussi COMMUNICATIONS, TECHNOLOGIE DES.


Lecture supplémentaire

  • D. Winseck, ReConvergence: A Political Economy of Telecommunications in Canada (1998); D. Lyon, The Electronic Eye: The Rise of Surveillance Society (1994); B. D. Loader, ed, The Governance of Cyberspace (1997).

Liens externes