Théorie des principales ressources

La théorie des principales ressources est une théorie qui affirme que l'exportation des ressources naturelles, ou des matières premières, du Canada vers les économies plus avancées a un impact profond sur l'économie ainsi que sur les systèmes politiques et sociaux.

Théorie des principales ressources

La théorie des principales ressources est une théorie qui affirme que l'exportation des ressources naturelles, ou des matières premières, du Canada vers les économies plus avancées a un impact profond sur l'économie ainsi que sur les systèmes politiques et sociaux. Différentes ressources (fourrure, poisson, bois, céréale, huile, etc.) ont différents impacts sur les taux de règlements, les conflits entre les gouvernements fédéral et provinciaux, etc. Cette thèse a été formulée dans les années 20 par les historiens de l'économie, Harold A. INNIS et W.A. MACKINTOSH. Ils conviennent tous les deux que le Canada s'est créé à partir d'une économie de matières premières, mais divergent toutefois d'opinion. En effet, W.A. Mackintosh y voit une constante évolution vers une économie industrialisée mature basée sur la production de denrées de première nécessité, alors que H.A. Innis voit plutôt que le Canada a une tendance à s'enfermer en permanence dans une dépendance d'arrière-pays à ressources. Les adeptes contemporains de la théorie soutiennent que la version de H.A. Innis décrit plus exactement la situation canadienne qui prévaut jusqu'à ce jour. Cette thèse est peut être la plus importante contribution théorique à l'érudition (ou « aux connaissances ») de la part des spécialistes en sciences sociales et des historiens canadiens; elle a eu également une influence internationale, particulièrement dans l'analyse d'un pays comparable tel que l'Australie.


Lecture supplémentaire

  • W.T. Easterbrook and Mel H. Watkins, eds, Approaches to Canadian Economic History (1967).