Thompson, Gordon V

Gordon V. (Vincent) Thompson. Auteur-compositeur, éditeur de musique (Humberstone, auj. Port Colborne, Ont., sur le lac Érié, 9 août 1888 - Toronto, 12 mai 1965). B.A. (Toronto) 1932.

Thompson, Gordon V

Gordon V. (Vincent) Thompson. Auteur-compositeur, éditeur de musique (Humberstone, auj. Port Colborne, Ont., sur le lac Érié, 9 août 1888 - Toronto, 12 mai 1965). B.A. (Toronto) 1932. Plusieurs facteurs contribuèrent, pendant son adolescence, à développer chez Thompson un intérêt pour la composition de chansons : le chant aux réunions de la mission dont sa mère était une fervente adepte, l'annonce d'un éditeur demandant des chansons et l'accès à une imprimerie appartenant à son frère. Ses dix Life Songs (Revival Publishing Bureau 1909) furent vendues de porte à porte par Thompson et ses camarades de classe à l'Université de Toronto comme moyen de payer leurs études. Comme les chansons faisaient fortement appel aux sentiments religieux des Ontariens, certaines se vendirent finalement à plus de 100 000 exemplaires. Les photos des pages frontispices prouvent que des chanteurs comme Arthur Blight, Harold Jarvis, H. Ruthven McDonald et John W. Whyte les mirent au programme de leurs récitals. Cinq Heart Songs (« Sacred solos with bright piano settings ») suivirent en 1911, inaugurant la Thompson Publishing Co. de Toronto. Avec ses March National et Song National (« Ô Canada, Dear Canada! », paroles de Martha Pugh), toutes deux publiées en 1912, Thompson remplaça les sentiments religieux par le patriotisme. Ce terrain s'avéra également fructueux sur le plan financier, au début de la Première Guerre mondiale, alors que l'offre canadienne de chansons appropriées à l'époque ne souffrait pas de la concurrence américaine. En 1914, Thompson acquit les droits de « For King and Country » de l'Australien Robert Harkness et en vendit quelque 100 000 exemplaires. Il reconnut ultérieurement que Harkness l'avait inspiré pour ses propres chansons de guerre. Leurs titres reflètent l'évolution du conflit : « Where Is My Boy Tonight? », (1915), « Red Cross Nell and Khaki Jim » (1916), « When We Wind Up the Watch on the Rhine » (1917), « For the Glory of the Grand Old Flag » (1918) et « You Are Welcome Back at Home, Sweet Home » (1919). Avec la série des huit Songs of the Homeland (1915-16), Thompson ajouta à son catalogue des titres d'auteurs-compositeurs tels Jules Brazil et Lewis Owen.

En 1918, Thompson fonda l'Authors and Composers Assn of Canada pour protéger les droits des auteurs-compositeurs et obtenir des modifications à la loi sur les droits d'auteur. Cette campagne fut par la suite reprise et amplifiée par la Canadian Authors Assn fondée en 1921 par J.M. Gibbon, B.K. Sandwell et d'autres. L'activité de Thompson comme gérant (1919-32) de la succursale canadienne de Leo Feist, un éditeur de musique américain, et comme prés. de Gordon V. Thompson Ltd., fondée en 1932, ralentit sa production de compositeur. Son dernier succès, la « Quintuplets' Lullaby » de 1935, dédié aux soeurs Dionne, fut suivi de quelques chansons seulement, dont « In an Eastern Canadian Port » (1944) et « Jesus is Lord » (1956). Il mit ainsi fin à sa production de la même façon qu'il l'avait commencée, en choisissant un thème religieux. Les quelque 60 chansons de Thompson étaient dans le goût du jour et leur succès fut attribuable autant à une banalité nullement dissimulée qu'à une promotion très habile. Une liste de celles qui furent enregistrées avant 1930 figure dans En remontant les années. Thompson peut être considéré comme un exemple typique au Canada de l'auteur-compositeur-éditeur.


Lecture supplémentaire

  • King, Jane Leslie. 'The life and contribution of Gordon V. Thompson,' M MUS thesis, University of Western Ontario 1984.