Twillingate

Twillingate, ville de T.-N.; pop. 2269 (recens. 2011), 2448 (recens. 2006); const. en 1962; située sur l'archipel Twillingate, dans la BAIE NOTRE DAME, dans le Nord-Est de la province.

Twillingate, ville de T.-N.; pop. 2269 (recens. 2011), 2448 (recens. 2006); const. en 1962; située sur l'archipel Twillingate, dans la BAIE NOTRE DAME, dans le Nord-Est de la province. Autrefois territoire estival de chasse et de pêche des BÉOTHUKS après l'avoir été pour un autre peuple autochtone, les Esquimaux de la culture de Dorset, Twillingate, du toponyme breton Toulinguet, est un campement de pêche français jusqu'à la signature du TRAITÉ D'UTRECHT, en 1713. Dans les années 1730, l'endroit est le port de pêche anglais situé le plus au nord et est colonisé en majorité par des pêcheurs itinérants amenés par des marchands de Poole, en Angleterre, de l'entreprise de John Slade surtout.

Une classe marchande résidante solide développe l'industrie de la pêche et, au XIXe siècle, Twillingate devient l'un des plus gros centres de Terre-Neuve pour la pêche à la MORUE et la chasse au PHOQUE du Labrador. La ville actuelle, reliée à l'île de Terre-Neuve par un pont-jetée, est le centre régional des localités voisines plus petites.