Paquin, Ulysse

Ulysse Paquin. Basse (Alpena, Mich., 20 juillet 1885 - Montréal, 16 novembre 1972). Il fit ses études classiques chez les Jésuites, d'abord à Chicago puis à Montréal. Gérant de banque, il quitta le monde de la finance (1913) pour faire carrière de chanteur.

Paquin, Ulysse

Ulysse Paquin. Basse (Alpena, Mich., 20 juillet 1885 - Montréal, 16 novembre 1972). Il fit ses études classiques chez les Jésuites, d'abord à Chicago puis à Montréal. Gérant de banque, il quitta le monde de la finance (1913) pour faire carrière de chanteur. Il étudia avec Albert Clerk-Jeannotte et Salvator Issaurel, fit partie de chorales et fut soliste à l'église du Gesù à Montréal pendant six ans. En 1916, il devint m. c. à l'église Saint-Sacrement à Lachine, en banlieue de Montréal. En 1920, il s'installa à New York où il fut soliste à la cathédrale Saint Patrick's et à l'église Saint Vincent Ferrier. Il prit des leçons avec Giovanni Martinelli avec qui il chanta parfois en concert. Il fit des tournées aux États-Unis et au Québec. Il quitta New York en 1923 pour Paris où il étudia avec Rodolphe Plamondon, chantant avec lui à Paris et en province. Tous deux rentrèrent au Canada en septembre 1924 et, comme duo, entreprirent une tournée d'environ 50 récitals au Québec. Au printemps 1925, ils effectuèrent une nouvelle tournée conjointe en Nouvelle-Angleterre. Paquin a donné de nombreux récitals seul ou avec des artistes canadiens et étrangers et il a fait partie de groupes tels le Quatuor montréalais et le Quatuor Arion. Il s'est distingué dans des rôles d'opéra et d'opérette tels que le frère Laurent dans Roméo et Juliette de Gounod, Escamillo dans Carmen, le tambour-major dans Le Caïd de Thomas, Sganarelle dans L'Amour Médecin de Poise. Quelques oeuvres canadiennes lui ont été dédiées : « Mensonges » et « Recueillement » de Frédéric Pelletier, « Hiver » (des Saisons canadiennes) de Rodolphe Mathieu. Il a épousé Luce Chamberland (Montréal, 8 octobre 1884 - 22 juillet 1932), pianiste, chambriste et accompagnatrice, soeur du violoniste Albert Chamberland. Après le décès de celle-ci, Paquin a renoncé à poursuivre une grande activité musicale.