Une saison dans la vie d'Emmanuel

Une Saison dans la vie d'Emmanuel (1965), de Marie-Claire Blais, est un aperçu lyrique et sombre du Québec, un acte de révolte caractérisé par un humour noir.

Une Saison dans la vie d'Emmanuel (1965), de Marie-Claire Blais, est un aperçu lyrique et sombre du Québec, un acte de révolte caractérisé par un humour noir. Utilisant de multiples points de vue et émaillant la réalité de cauchemars, Blais raconte les événements qui entourent la naissance, en plein hiver, d'Emmanuel, le seizième enfant d'une famille de paysans. Le point de vue de son indomptable grand-mère Antoinette encadre le roman, lui-même dominé par les écrits autobiographiques du frère d'Emmanuel, Jean Le Maigre, moine adolescent doué, atteint de tuberculose.

La vie et la mort des frères et soeurs d'Emmanuel, ainsi que des thèmes comme celui de l'inceste et ou de la vie corrompue du monastère, symbolisent l'étroitesse d'esprit et l'ignorance, mais sont également une réponse au froid et à la faim. Acclamé par le critique américain Edmund Wilson dans la préface de la traduction de Derek Coltman, A Season in the Life of Emmanuel (1966), le roman gagne de nombreux prix au Canada et à l'étranger et est traduit en une douzaine de langues.


En savoir plus // Marie-Claire Blais