Végétarisme

Le végétarisme décrit le régime alimentaire des personnes qui ne consomment aucun produit de source animale. Ce régime est composé principalement de légumes verts, de céréales complètes, de graines, de fruits, de noix, de racines et, parfois, d'oeufs et de produits laitiers.

Végétarisme

Le végétarisme décrit le régime alimentaire des personnes qui ne consomment aucun produit de source animale. Ce régime est composé principalement de légumes verts, de céréales complètes, de graines, de fruits, de noix, de racines et, parfois, d'oeufs et de produits laitiers. Un grand nombre de Canadiens choisissent le végétarisme pour des raisons économiques, religieuses, morales ou pour leur santé. Les « semi-végétariens » s'abstiennent de manger de la viande rouge, qu'ils remplacent par de la volaille, du poisson, du lait ou des oeufs. Ceux qui ne consomment aucune viande sont appelés « lacto-ovo-végétariens » (lait et oeufs). Les « lacto-végétariens », eux, éliminent les oeufs et la viande de leur alimentation et les « ovo-végétariens », de leur côté, consomment des oeufs, mais aucun produit laitier ou viande. Le végétarien total, pur ou strict, appelé « végétaliste », ne consomme que des produits d'origine végétale et aucun produit animal. Plus restrictive encore est l'alimentation des « frugivores », qui consomment uniquement des fruits, des noix, du miel et de l'huile d'olive. Une forme extrême de culte végétarien, appelé diète macrobiotique Zen, élimine toute nourriture à l'exception du riz brun, qui est permis au stade final de la diète.

Risques associés aux carences alimentaires

Lorsqu'une source de protéines complètes est permise (lait, oeufs, poisson), il est relativement facile de planifier un régime alimentaire fournissant tous les nutriments nécessaires. Toutefois, plus la variété d'aliments est limitée, plus il est difficile de fournir à l'organisme ses besoins alimentaires essentiels et il s'ensuit une augmentation du risque de carence alimentaire. C'est pourquoi une attention toute spéciale doit être portée à la composition du régime alimentaire. Il peut même s'avérer bénéfique de faire appel à une diététiste (voir DIÉTÉTIQUE). Les personnes qui ne consomment aucun produit animal doivent se préoccuper de l'apport nutritionnel en protéines, en calcium, en fer, en zinc, en vitamine B12, en vitamine D et en riboflavine (vitamine B2). Ces préoccupations nutritionnelles prennent encore plus d'importance pour les femmes enceintes ou celles qui allaitent, pour les nourrissons, les enfants, les adolescents et les personnes atteintes d'une affection chronique sous-jacente.

Les protéines jouent un rôle important dans la croissance, la réparation des tissus et le maintien d'une bonne santé. Ces éléments sont essentiels au végétarien. Les produits d'origine végétale à eux seuls ne peuvent fournir toutes les protéines essentielles, comme le font les produits d'origine animale. Cependant, des combinaisons spécifiques de différents produits d'origine végétale peuvent fournir tous les acides aminés essentiels. C'est le cas pour la combinaison, en quantités appropriées, de céréales complètes et de légumineuses; de céréales complètes et de produits laitiers; de graines et de légumineuses. De plus, le végétarien doit s'assurer de consommer la quantité recommandée de vitamines et de minéraux absents de son alimentation.

Bénéfices pour la santé

En dépit de ces considérations, on attribue au végétarisme un grand nombre de bénéfices pour la santé : moins de risques de faire de l'hypertension, d'avoir un taux élevé de lipides dans le sang, de développer une maladie cardio-vasculaire, de faire de l'obésité, de l'ostéoporose ou d'être sujet à certains cancers.