Victoria (T.-N.)

Victoria, ville de T.-N.; pop. 1764 (recens. 2011), 1769 (recens. 2006); const. en 1971; située près de CARBONEAR, le long de la route entre Carbonear et HEART'S CONTENT.

Victoria, ville de T.-N.; pop. 1764 (recens. 2011), 1769 (recens. 2006); const. en 1971; située près de CARBONEAR, le long de la route entre Carbonear et HEART'S CONTENT.

Victoria est un établissement à l'intérieur des terres. Cette ville se développe plus tard que la plupart des communautés côtières de Terre-Neuve. Au milieu du XIXe siècle, les gens commencent à s'établir le long de la route Carbonear-Heart's Content. Ils y sont attirés en partie par le sol arable propice à l'agriculture et à l'exploitation forestière. Comme Victoria est à peu de distance de la côte, les habitants trouvent aussi du travail saisonnier dans les pêcheries.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, on construit un camp de prisonniers de guerre non loin de Victoria. Il ne sert toutefois jamais, parce que l'armée américaine trouve qu'il est situé trop près des plus importantes bases navales et aériennes de Terre-Neuve. Il est vendu au gouvernement du Canada pour sa valeur à la casse en 1943.

Après la Deuxième Guerre mondiale, la population de Victoria s'accroît à la suite de sa fusion avec les communautés voisines et de l'augmentation des perspectives d'emploi à Carbonear. Aujourd'hui, Victoria est aussi un centre local de services et d'éducation.