Voile



Royal Vancouver Yacht Club
(Corel Professional Photos)
Voile
Voile (Corel Professional Photos).
nautisme
\u00ab Yacht Race, Halifax \u00bb, de John O'Brien, 1850; huile sur toile, 29,2 x 41,9 cm (avec la permission du Musée des beaux-arts du Canada).

Voile

La voile fait référence à des courses de bateaux dont la propulsion est exclusivement assurée par la voile. Les compétiteurs doivent parcourir un trajet précis le plus rapidement possible en contournant, dans le bon ordre et du bon côté, des bouées repères. Le sport serait d'origine hollandaise. Il a été introduit en Angleterre par Charles II après son exil en Hollande. Bien que la première course soit enregistrée en 1610, l'Union internationale de courses de yacht (aujourd'hui l'Association internationale de voile) qui régit le sport dans le monde, n'est formée qu'en 1906.

Une grande variété de bateaux à voiles (voir VOILIERS) et des conditions variées caractérisent les compétitions dans ce sport, que ce soit des courses de petits dériveurs sur des lacs ou des courses de navires de mer avec, à leur bord, un équipage imposant mettant plusieurs jours à franchir la distance. La voile olympique est toutefois limitée à sept catégories d'embarcations : le Tornado, un catamaran biplace; le Flying Dutchman, un dériveur biplace à dérive centrale pesant 174 kg et doté de spinnakers; le 470, identique au Flying Dutchman, excepté que le bateau pèse 188 kg; le Soling, un quillard comprenant une équipe de trois hommes; le Finn, un dériveur monoplace à dérive centrale; l'Europe, un dériveur monoplace à dérive centrale de plus petite taille pour femmes; et le Star, un quillard biplace (et depuis 1992, on compte une catégorie de planche à voile, le Lechner). On compte sept courses dans chaque catégorie et on enregistre les six meilleurs résultats des compétiteurs. Le marin ou l'équipe détenant le moins de points gagne, puisque le concurrent qui finit en première place ne remporte aucun point. Ainsi, moins bien on se classe, plus on cumule de points.

Au Canada, les courses de voile débutent à Kingston, à Halifax et à Toronto. Le Kingston Boat Club est fondé en 1826, puis le Royal Nova Scotia Yacht Squadron (par la suite, le Halifax Yacht Club), en 1837. Ce dernier constitue le club de voile le plus ancien du pays dont les activités n'ont jamais été interrompues. En 1854, le Royal Canadian Yacht Club est formé à Toronto et, en 1892, grâce à la fondation du Royal Victoria Yacht Club, la voile est devenue un sport pratiqué partout au Canada. Trois ans plus tard, on introduit les courses de voiliers pour l'obtention de la coupe Canada. Elles se veulent un rendez-vous régulier mettant au défi le Canada et les États-Unis sur les Grands Lacs.

Bien que la coupe soit généralement remportée par les Américains, les Canadiens font meilleure figure ces dernières années. On n'a qu'à penser à la course remportée par le Evergreen en 1978. C'est toutefois le BLUENOSE de Lunenburg (Nouvelle-Écosse) qui marque l'histoire de la voile au Canada. En effet, il domine les courses pour l'obtention du Halifax Herald's International Fisherman's Trophy de 1921 à 1938, année où il cesse de compétitionner.

En plus du Bluenose, le Canada connaît plusieurs autres succès au niveau international. Aux Olympiques de 1936, les marins canadiens remportent des médailles d'argent et de bronze et à ceux de 1972, ils gagnent une médaille de bronze en Soling. Le Canada connaît ses meilleurs résultats olympiques en 1984 grâce à trois médailles : une d'argent en Flying Dutchman et deux de bronze, une en Finn et une en Soling. En 1988, Frank McLaughlin et John Millen remportent le bronze en Flying Dutchman, et, en 1992, Ross MacDonald et Eric Jesperson gagnent le bronze en Star. En 1959, Walter Windeyer de Toronto remporte le championnat mondial de la catégorie Dragon.

En 1977 et en 1979, Glen Dexter de Lunenburg (Nouvelle-Écosse) et son équipage composé d'Andreas Josenhans et de Sandy Macmillan remportent le championnat mondial de Soling. En 1982, Terry Neilson remporte le championnat mondial de Flying Dutchman. Hank Lammens devient le troisième homme à gagner successivement deux championnats mondiaux en Finn, soit en 1990 et en 1991.

On a fait beaucoup de bruit autour de l'échec du Canada (1983) à la prestigieuse coupe America pour yachts de 12 m, et c'est un réflexe naturel pour un pays entouré de deux océans importants et possédant des milliers de lacs d'eau douce. Toutefois, aux Jeux panaméricains de 1987, le Canada remporte des médailles dans cinq des six catégories, dont une d'or à égalité avec les États-Unis dans la catégorie Star.


Liens externes