Bill Bennett

William Richards (Bill) Bennett, homme d'affaires, homme politique, premier ministre de la Colombie-Britannique (né le 14 avril 1932 à Kelowna, en Colombie-Britannique; décédé le 3 décembre 2015 à Kelowna). À la fin du secondaire, Bill Bennett, fils de W.A.C. BENNETT, se lance en affaires et, avec son frère, réussit dans l'immobilier et d'autres entreprises spéculatives.

William Richards (Bill) Bennett, homme d'affaires, homme politique, premier ministre de la Colombie-Britannique (né le 14 avril 1932 à Kelowna, en Colombie-Britannique; décédé le 3 décembre 2015 à Kelowna). À la fin du secondaire, Bill Bennett, fils de W.A.C. BENNETT, se lance en affaires et, avec son frère, réussit dans l'immobilier et d'autres entreprises spéculatives. En 1973, il sollicite le siège de la circonscription d'Okanagan-Sud, laissé vacant par la démission de son père et, peu après, il devient chef à la fois du CRÉDIT SOCIAL et de l'Opposition en Chambre. Il réussit à reconstituer la base de son parti et canalise l'Opposition au gouvernement néo-démocrate de David BARRETT. Le Crédit social reprend le pouvoir le 22 décembre 1975 et Bennett devient le 27e premier ministre de la province. Son mandat n'est toutefois pas de tout repos.

Avant l'élection de 1983, son gouvernement est éclaboussé par des scandales mineurs et par des rumeurs de sa soumission aux vues de certains de ses ministres influents. En outre, son administration traverse une période économique stagnante. Après l'élection de mai 1983, où le Crédit social accroît sa majorité, Bennett fait face à la conjoncture économique et à la hausse du chômage : il tente de sabrer dans les effectifs de la fonction publique et favorise de grands projets, tels que l'extraction du charbon dans le nord-est de la province, la construction d'un réseau de transport rapide à Vancouver et l'exposition universelle de Vancouver, EXPO 86.

Le programme de compressions budgétaires est controversé et provoque des rassemblements de masse organisés par la coalition SOLIDARITY, formée de syndicats et d'organismes communautaires. À la fin de 1983, le gouvernement devient plus conciliant : il abandonne certaines propositions comprises dans le budget de l'été précédent. Cependant, il maintient sa détermination à réduire ses dépenses dans le secteur public, ce qui contribue à accroître l'hostilité de nombreux groupes à l'égard de son gouvernement. En mai 1986, peu après l'ouverture d'Expo 86, Bennett démissionne et William VANDER ZALM lui succède au début du mois d'août.

La réputation de Bennett reste intacte pendant une dizaine d'années en politique, en dépit des nombreux scandales qui marquent son administration, mais elle ne survit pas à son départ de la vie publique. Un scandale d'opérations entre initiés concernant la société Doman Securities engendre de longues procédures. À la fin de ses enquêtes, la commission des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique déclare l'ancien premier ministre coupable de délit d'initiés en 1996. Sa culpabilité dans cette affaire ne fait cependant pas oublier son dévouement envers la province pendant sa carrière politique. En 2005, le pont William R. Bennett, qui enjambe le lac Okanagan à Kelowna, est nommé en son honneur. En 2007, Bennett reçoit également l'ORDRE DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE.