Saule

Genre d'arbres et d'arbustes (Salix) de la famille du saule (Salicacées). Il en existe environ 300 espèces dans le monde, mais on les trouve surtout dans l'hémisphère nord.


Saule pleureur
Les fleurs m\u00e2les (\u00e0 gauche) et le fleurs femelles du saule pleureur (oeuvre de Claire Tremblay).


Au Canada, on en connaît 54 espèces indigènes, dont sept ou huit atteignent la taille d'un arbre, ainsi que de nombreux hybrides et sous-espèces. L'identification présente parfois des difficultés, car les plantes sont dioïques (c'est-à-dire que la fleur mâle et la fleur femelle, disposées en chatons, se trouvent sur deux pieds différents) et les chatons apparaissent souvent avant les feuilles. Ses feuilles sont simples, alternes et généralement longues et lancéolées; les fleurs sont sans pétale. L'aire de distribution couvre tout le pays. Certaines des plus petites plantes ligneuses, notamment le saule herbacé (S. herbacea), se retrouvent jusque dans le Grand Nord. Les espèces introduites comprennent le grand et populaire saule pleureur (S. babylonica). Les saules sont souvent utilisés comme arbres ornementaux, ou comme brise-vent, et parfois pour limiter l'érosion des berges. Les jeunes branches flexibles et résistantes sont utilisées en vannerie (osier). Comme les Grecs anciens, les autochtones utilisaient l'écorce intérieure, amère, qui contient de l'acide salicylique, comme analgésique ou pour faire baisser la fièvre. Bien que le bois soit mou, il est utilisé par les artisans dans la vannerie et la fabrication de meubles rustiques.


En savoir plus