Yves Beauchemin

 Yves Beauchemin, écrivain (Noranda, Qc, 26 juin 1941). Avant de devenir recherchiste à Radio-Québec, Yves Beauchemin enseigne, puis travaille dans le milieu de l''édition.

Beauchemin, Yves (extrait lu en français)
(photo de Kèno)
beauchemin, yves (extrait lu en anglais)
Le Matou est le roman québécois qui a obtenu le plus grand succès littéraire. Il a été traduit en six langues (photo de Kèno).

Yves Beauchemin, écrivain (Noranda, Qc, 26 juin 1941). Avant de devenir recherchiste à Radio-Québec, Yves Beauchemin enseigne, puis travaille dans le milieu de l'édition. Son premier roman, l'Enfirouapé (1974), découvert par le libraire Henri Tranquille, fait revivre, sur le mode burlesque, certains événements de la crise d'octobre de 1970. Le Matou (1981) raconte les aventures loufoques et tragiques d'un jeune Montréalais qui a choisi de gérer un restaurant afin de s'affranchir d'un passé de dépendance économique. L'oeuvre apporte à son auteur le Grand Prix de la Ville de Montréal.En 1982, on décerne à Yves Beauchemin, pour Le Matou, le Prix du livre de l'été, à Cannes et en 1985 il se voit décerné le prix du public au Salon du Livre de Montréal.Le Matou a été porté à l'écran en 1985 par le réalisateur Jean Beaudin et diffusé sous forme de série télévisée en 1987. Le film s'est mérité, lors du Festival international des films du monde, le prix Air-Canada pour le film le plus populaire. Dans la même veine, Yves Beauchemin a publié Juliette Pomerleau, qui vaudra à l'auteur le prix du public, au Salon du Livre de Montréal en 1989, le Prix des arts Maximilien-Boucher en 1990, de même que le prix Giono, la même année. Paraîtront par la suiteSecond violon (1996) et Les Émois d'un marchand de café (1999).Yves Beauchemin a aussi écrit pour la jeunesse, inspiré qu'il était par l'enfance et l'adolescence de ses deux fils. En 1991, les jeunes se sont régalé de Une histoire à faire japper, suivie par les aventures de Antoine et Alfred, (1996), Alfred sauve Antoine (1997), et Alfred et la lune cassée, paru la même année. En 1993, Yves Beauchemin a fait son entrée à l'Académie des lettres du Québec et en 2003, il a été élevé au rang d'officier de l'Ordre national du Québec.


En savoir plus // Yves Beauchemin