2 Pianos 4 Hands

2 Pianos 4 Hands. Comédie dramatique musicale à deux personnages, spectacle en partie autobiographique des pianistes dramaturges Ted Dykstra (Chatham, Ont., 1961) et Richard Greenblatt (Montréal, 1952 ou 1953).

2 Pianos 4 Hands

2 Pianos 4 Hands. Comédie dramatique musicale à deux personnages, spectacle en partie autobiographique des pianistes dramaturges Ted Dykstra (Chatham, Ont., 1961) et Richard Greenblatt (Montréal, 1952 ou 1953). 2 Pianos 4 Hands est aussi qualifié de « revue musicale avec des sketchs » (San Francisco Chronicle, 24 fév. 2000).

Contrairement au théâtre musical traditionnel, où la plus grande partie de l'histoire est racontée par la musique, les chansons et la danse, 2 Pianos 4 Hands utilise le jeu des acteurs pour raconter l'histoire, lequel comprend des performances sur deux pianos à queue installés au centre de la scène. 2 Pianos 4 Hands est à l'origine présenté par Dykstra et Greenblatt (qui sont aussi comédiens et acteurs) qui racontent leurs premières années en tant qu'étudiants en musique et futurs interprètes. La pièce est écrite par Dykstra et Greenblatt et dirigée par Dykstra. Elle est interprétée dans plusieurs pays et par différents acteurs.

Contexte

Tout d'abord de simples conversations de Dykstra et Greenblatt sur leurs premières expériences musicales, 2 Pianos 4 Hands a évolué. En 1993, alors qu'ils jouent dans So You Think You're Mozart pour Chamber Concerts Canada, Dykstra et Greenblatt sont encouragés par le directeur artistique associé du Tarragon Theatre, Andy McKim, à écrire leurs histoires. En 1994, Dykstra et Greenblatt créent la troupe Talking Fingers et travaillent 2 Pianos 4 Hands au Tarragon Theatre de Toronto. Pendant la saison 1995-1996, ils présentent la comédie dramatique au Tarragon Theatre et effectuent leur première tournée. Depuis, la comédie musicale est donnée en spectacle à guichets fermés dans le monde entier et a été traduite en français, en allemand et en japonais. 2 Pianos 4 Hands est constamment en demande dans les théâtres du monde entier.

Le San Francisco Chronicle écrit : « Sous la direction de Dykstra, 2 Pianos est un délice pour le public. Un duo de Mozart enclenche une série de farces d'adolescents. Le fantôme de Victor Borge se cache dans certaines des notes intelligemment accrochées » (24 fév. 2000). Selon le Globe and Mail du 11 novembre 1997, la pièce est le « spectacle le plus drôle et plus charmant en ville » et l'« Abbott et Costello du Canada font un portrait de l'artiste, le présentant comme un petit génie, ce qui est assez loin de notre expérience de lâcheurs pour être divertissant. » (Globe and Mail, 11 nov. 1997).

Deux personnages : Dykstra et Greenblatt

Ted Dykstra et Richard Greenblatt font à l'origine le portrait de deux personnages appelés « Ted » et « Richard ». D'autres paires d'acteurs ont repris les rôles, dont un duo de femmes qui interprètent « Thea » et « Rachel ». En 2000, Gregory Charles et Jean Marchand jouent les rôles principaux dans la production du Geary Theatre à San Francisco. D'autres personnages apparaissent dans des productions en Australie, en Afrique du Sud et aux États-Unis.

Tournées

2 Pianos 4 Hands est présentée par le Tarragon Theatre de mai 1996 à septembre 1997 et, ensuite, elle est produite « off-Broadway » par The Promenade Theatre sous la direction de David, Ed Mirvish, Ben Sprecher et William P. Miller. Elle est présentée durant six mois avant d'être transférée au Kennedy Centre à Washington. Depuis, 2 Pianos 4 Hands est présentée à guichets fermés au Royal Alexandra Theatre de Toronto et au Comedy Theatre de Londres, ainsi que dans plus de 150 théâtres d'Amérique du Nord, d'Europe, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, d'Afrique du Sud, de Hong Kong et du Japon. En 2003, Dykstra et Greenblatt se réunissent pour une représentation à l'Elgin Theatre à Toronto. En 2004, ils font une tournée au Japon, donnant une représentation au Théâtre Ginza avec la plus importante troupe de théâtre du Japon, Shochiku.

Récompenses

2 Pianos 4 Hands reçoit le prix Dora Mavor Moore de la production exceptionnelle et le prestigieux prix Chalmers après sa première saison fructueuse (1995-1996).

Bibliographie

Kelly, Deirdre, « Canadians draw crowds in New York : Success story : Two Pianos, Four Hands is an off-Broadway hit, despite a bad review from the newspaper that can make or break a production », Globe & Mail, 11 nov. 1997.

Taylor, Kate, « Theatre review : Two Pianos, Four Hands : Unnecessary embellishment hasn't taken polish from Two Pianos », Globe & Mail, 31 juil. 1998.

Posner, Michael, « Two Pianos, Four Hands good news, bad news : Acclaimed show's return gig is a triumph, but its two creators want new challenges », Globe & Mail, 15 août 1998.

Winn, Steven, « Music has the last word in « Pianos »; Story's lessons are largely self-evident », San Francisco Chronicle, 24 fév. 2000.

Posner, Michael, « One body, many talents : He co-wrote, composed and starred in Two Pianos, Four Hands. Now Ted Dykstra makes his Canadian directorial debut », Globe & Mail, 29 nov. 2000.


Lecture supplémentaire

  • Kelly, Deirdre. "Canadians draw crowds in New York: Success story: Two Pianos, Four Hands is an off-Broadway hit, despite a bad review from the newspaper that can make or break a production," Globe and Mail, 11 Nov 1997

    Taylor, Kate. "Theatre review: Two Pianos, Four Hands: Unnecessary embellishment hasn't taken polish from Two Pianos," Globe and Mail, 31 July 1998

    Posner, Michael. "Two Pianos, Four Hands good news, bad news: Acclaimed show's return gig is a triumph, but its two creators want new challenges," Globe and Mail, 15 Aug 1998

    Winn, Steven. "Music has the last word in 'Pianos;' Story's lessons are largely self-evident," San Francisco Chronicle, 24 Feb 2000

    Posner, Michael. "One body, many talents: He co-wrote, composed and starred in Two Pianos, Four Hands. Now Ted Dykstra makes his Canadian directorial debut," Globe and Mail, 29 Nov 2000