Route de l'Alaska | l'Encyclopédie Canadienne

article

Route de l'Alaska

La route de l’Alaska a été construite de 1942 à 1943 pendant la Deuxième Guerre mondiale. Elle s’étend de Dawson Creek, en Colombie-Britannique, à l’Alaska.

Construction

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’Alaska est menacé par la possibilité d’une invasion japonaise. (Voir aussi Internement des Canadiens japonais.)Une route temporaire est donc aménagée en un temps record de huit à dix mois, passant à travers la forêt et cinq chaînes de montagnes. Connue sous le nom de route militaire Alcan et s’étendant de Dawson Creek à l’Alaska. Des équipes d’ingénieurs de l’armée américaine travaillent à partir de plusieurs points de départ pour construire la route.

À partir de 1944, elle devient une route de gravier permanente, utilisable en toute saison. Elle fait alors de 7 à 8 m de largeur et s’étend sur 2451 km. Au total, environ 11 000 militaires et quelque 16 000 civils canadiens et américains travaillent sur cette route. Tout au long de cette route, on dénombre 133 ponts de 6 m ou plus. Le projet coûte environ 185 millions de dollars.

Le Canada a également versé des sommes importantes pour l’acquisition des petits aéroports et des pistes d’atterrissage, des bâtiments, des raccordements téléphoniques et d’autres biens, mais pas la construction de l’autoroute elle-même.

Utilisation après la guerre

Après la guerre, en avril 1946, le Canada prend en charge la portion de route qui relie Dawson Creek à la frontière de l’Alaska.

La route est ouverte sans restriction à la circulation en 1948. Elle est alors remise à niveau par des ingénieurs de l’armée canadienne. La même année, le ministère fédéral des Travaux publics devient le gestionnaire de la route et en poursuit la réfection. Certains tronçons sont pavés, mais la majorité de la route est asphaltée. De nos jours, la route accueille plus de 300 000 visiteurs chaque année.

L’entretien de cette route est un combat de tous les jours contre la nature. En effet, des inondations et des glissements de terrain en menacent l’intégrité. De plus, des blizzards et le froid extrême hivernaux, en hiver, causent également leur lot de difficultés. L’entretien de la route au Canada est la responsabilité partagée du gouvernement fédéral ainsi que de la Colombie-Britannique et du Yukon.

Construite au départ à des fins militaires, la route a contribué au développement des industries forestières, gazières, minières et touristiques ainsi qu’au développement du camionnage. Elle a contribué à la croissance d’Edmonton, qui a été un important centre d’approvisionnement pendant la construction. Enfin, la route crée un lien durable entre le Yukon et le nord de la Colombie-Britannique.

Lecture supplémentaire