Animal

L'évolution des animaux a entraîné un grand nombre d'adaptations pour que la vie soit possible dans toutes sortes de conditions, et, aujourd'hui, on retrouve plus d'espèces animales que d'espèces de tous les autres êtres vivants réunis.

Opossum
L'Opossum est le seul Marsupial du Canada (Corel Professional Photos).

Animal

Les animaux sont des organismes multicellulaires hétérotrophes (au régime alimentaire varié). Les herbivores se nourrissent de plantes, les carnivores, de viande, et les omnivores, tels que l'humain, mangent pratiquement de tout. Les parasites vivent dans d'autres organismes et s'en nourrissent. La forme des animaux, leur manière de se déplacer, leur façon de sentir, d'attraper et d'ingérer la nourriture indiquent que le besoin de nourriture organique est la caractéristique la plus importante de leur vie. La taille des animaux varie entre moins de 0,1 mm, chez certaines espèces de Rotifères et de Gastérotriches, à 30 m et 150 t, chez le Rorqual bleu (voir baleine).

Nombre

L'évolution des animaux a entraîné un grand nombre d'adaptations pour que la vie soit possible dans toutes sortes de conditions, et, aujourd'hui, on retrouve plus d'espèces animales que d'espèces de tous les autres êtres vivants réunis. Il est impossible de dénombrer toutes les espèces officiellement décrites, mais il y en a plus d'un million. Chaque année, on découvre de 2000 à 4000 nouvelles espèces, généralement discrètes et de petite taille, souvent dans des endroits isolés (par exemple dans les forêts tropicales humides, les fosses océaniques et dans l'archipel arctique canadien).

Classification

Le règne animal se divise en 33 groupes ou embranchements qui ont des caractéristiques les distinguant de tous les autres. La majorité de ces groupes sont petits et contiennent quelques espèces ou quelques centaines d'espèces.

Le plus grand embranchement, et de loin, est celui des arthropodes, « membres articulés », qui contient environ un million d'espèces nommées. Il inclut les crabes et les homards, les millipèdes et les centipèdes, les araignées et de nombreux petits organismes marins, mais la classe la plus nombreuse de cet embranchement est celle des insectes. Même au Cambrien (il y a 544 millions d'années à 510 millions d'années), les Arthropodes autres que les Insectes, qui sont apparus beaucoup plus tard, prédominaient.

L'embranchement des mollusques, « corps mou », un autre groupe diversifié et ancien, inclut entre autres les clams et les huîtres, les gastéropodes, les pieuvres et les calmars. Les nématodes, « filiforme », sont un embranchement d'animaux en forme de ver, dont plusieurs sont parasites d'animaux d'autres embranchements. Certaines espèces comme les ankylostomes, les oxyures, les trichines et autres types de vers parasitent les humains.

Parmi les animaux d'autres embranchements que l'on observe fréquemment, il y a les Annélides, « petit anneau » (vers de terre), les Échinodermes, « peau épineuse » (étoiles de mer, oursins, dollars de sable), et les Cnidaires, « ortie » (méduses et anémones de mer). Les animaux pourvus d'une colonne vertébrale, les vertébrés, sont classés dans l'embranchement des Cordés et incluent les poissons, les amphibiens, les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Bien que les Cordés soient peut-être les animaux les plus familiers aux humains, ils constituent moins de 5 p. 100 de la faune mondiale. Plusieurs de ces groupes ne sont connus que des spécialistes. Certains animaux sont si petits et si peu connus qu'ils n'ont même pas de nom commun.

Habitats

La mer est l'environnement le plus fréquenté par les animaux, et les terres arides, le moins. De nombreuses espèces (les parasites et les quasi-parasites) dépendent d'autres organismes. La majorité des embranchements les plus abondants sont représentés dans tous les types d'habitats.

Répartition

La répartition des animaux dépend de la géographie, du climat et des événements historiques. Chaque bloc continental abrite une faune unique qui a évolué de façon très indépendante. Sur chaque continent, il existe des associations distinctes de plantes et d'animaux séparés par des milieux tels que les montagnes, les déserts ou les forêts. Les événements passés comme les glaciations ou la dérive des continents (voir Tectonique des plaques) ont grandement influencé les adaptations animales. Ainsi, il y a plus de diversité animale dans les tropiques qu'aux hautes latitudes, parce que les conditions climatiques y sont plus constantes et parce que les conditions de vie y ont été stables pendant de longues périodes, ce qui a permis une exploitation plus complète des habitats disponibles. La faune, les régions physiographiques (voir Zones de géographie physique) et les régions de végétation du Canada sont à l'image de l'Amérique du Nord et reflètent le passage des glaciers qui, il y a à peine 10 000 ans, recouvraient environ 97 p. 100 de la superficie du Canada.

Certaines espèces de Vertébrés sont réparties presque partout au Canada, entre autres le Grand brochet, le doré jaune, les corégones, la Bernache du Canada (voir Oies), le Canard colvert, la Gélinotte huppée (voir Gélinottes, lagopédes et tétras), le castor, le rat musqué, l'orignal, l'ours noir et les belettes. D'autres ont une distribution plus restreinte et sont presque exclusives au Canada, par exemple le boeuf musqué, qui habite dans les basses-terres de l'Arctique; la chèvre de montagne, dans les Cordillères pacifiques; l'antilope d'Amérique, dans les plaines Intérieures; le Touladi, dans le Bouclier canadien; et l'Oie des neiges, dans le Bouclier canadien et l'Est de l'Arctique. Parmi la grande diversité d'animaux des basses-terres du Saint-Laurent, qui constitue en quelque sorte une extension nordique des milieux méridionaux, on compte le Poisson-castor, l'opossum, plusieurs espèces d'Oiseaux et plus d'Amphibiens et de Reptiles que dans toute autre région du Canada.

Importance

Les animaux ont influencé l'histoire du Canada par le rôle qu'ils ont joué dans la traite des fourrures, les pêches et la colonisation ainsi que dans les contes et les chansons. Le patrimoine canadien recèle des histoires de moustiques et de mouches noires féroces, d'immenses troupeaux de bisons, des cris de huards et de coyotes, de castors affairés et de gentils geais du Canada. La crainte qu'inspirent l'Ours grizzly et le Loup, l'observation d'un Épaulard et d'une Loutre de mer, l'habileté qu'il faut pour pêcher un Saumon atlantique ainsi que le plaisir de manger une Laquaiche aux yeux d'or sont légendaires. Ce riche patrimoine doit être protégé.


Lecture supplémentaire

  • H.C.B. Grzimek, ed, Animal Life Encyclopedia (1984); J. Pearse, V. Pearse, M. Buchsbaum and R. Buchsbaum, Living Invertebrates (1987); F.H. Pough, et al, Vertebrate Life, 4th edition (1996).

Liens externes