Art rupestre préhistorique de la Saskatchewan

  Le site d'Herschel (Code Borden EjOc-3) se trouve sur les hauteurs surplombant Eagle Creek, un affluent de la rivière Saskatchewan. Il se compose de trois monolithes sculptés, de quelques anneaux de tipi et d'une longue ligne de rochers qui s'étend vers le nord et descend dans une large vallée.

Pierre se trouvant sur le site de pétroglyphes d'Hazlet (EcEo-1). Ce point de repère bien en vue sur une piste importante connue depuis les années 1850 contient deux empreintes de mains rouges sous le surplomb (avec la permission de Jack Steinbring).
Un quadrupède stylisé peint en noir sur la face nord-ouest du monolithe de Swift Current (avec la permission de Jack Steinbring; dessin de Monica Rollick).
Le monolithe no1 au site de pétroglyphes d'Herschel, vue vers l'ouest. Des centaines de cupules (des trous gravés) décorent cette face du monolithe (avec la permission de Jack Steinbring).
Lawrence Tobacco partage avec le Dr Jack Steinbring son interprétation des monolithes gravés au site de pétroglyphes d'Herschel (avec la permission de Jack Steinbring).
Plan montrant l'aire de fouilles au site de pétroglyphes d'Herschel. Les pierres en avant-plan forment un pavé associé aux rituels qui étaient effectués là où se trouvent les gravures (avec la permission de Jack Steinbring).
Vue du nord-est montrant la configuration générale du monolithe no1 au site de pétroglyphes d'Herschel. De ce point de vue, il ressemble beaucoup à un bison couché. En fait, une gravure près de la tête pourrait représenter des cornes (avec la permission de Jack Steinbring).
Les fouilles sur la face nord-ouest du monolithe du site de Swift Current. La représentation d'une étoile en pigment noire se trouve bien en dessous de la surface du sol. Sur sa gauche, on peut voir la queue d'un quadrupède stylisé peint en noir (avec la permission de Jack Steinbring).
Le monolithe de Swift Current. Vue vers le nord le long de la vallée de Swift Current Creek (avec la permission de Jack Steinbring).
Carte
Carte montrant la région du sud-ouest de la Saskatchewan investiguée au cours du projet d'art rupestre, de 1991 à 1993 (avec la permission de Jack Steinbring).

Art rupestre préhistorique de la Saskatchewan

Deux sites importants d'ART RUPESTRE autochtone situés dans le sud-ouest de la Saskatchewan ont été investigués au cours des années 1990. Il s'agit du site de pétroglyphes d'Herschel à 95 km au sud-ouest de Saskatoon, et du site de Swift Current Creek situé juste au nord de l'autoroute transcanadienne (route 1), là où elle passe la ville de Swift Current. Les principaux investigateurs furent le Dr Jack Steinbring et le Dr A.P. Buchner de l'Université de Winnipeg. Le projet fut financé par la province de la Saskatchewan.

Le site de pétroglyphes d'Herschel

Le site d'Herschel (Code Borden EjOc-3) se trouve sur les hauteurs surplombant Eagle Creek, un affluent de la rivière Saskatchewan. Il se compose de trois monolithes sculptés, de quelques anneaux de tipi et d'une longue ligne de rochers qui s'étend vers le nord et descend dans une large vallée. Le principal monolithe est un gros bloc erratique glaciaire de dolomite où des centaines de cupules (trous) ont été creusées sur un panneau plat faisant face à l'est. Des puits de sondage à la base du monolithe ont démontré que les cupules s'étendent vers le bas, bien en dessous de la surface du sol. Plusieurs artefacts associés au monolithe ont été récupérés. Des os de bison finement taillés, des éclats de pierre, de l'ocre rouge et quelques tessons de poterie préhistorique ont apparemment été distribués à la base du monolithe comme une forme d'offrande rituelle. Parmi les objets de fouille se trouvent un petit couvercle en étain portant une vague image gravée. Il y a aussi quelques boucles de couvres-chaussures, ce qui indique que le monolithe fut vénéré pendant la période historique et ce, probablement jusqu'à la fin des années 1890.

La poterie récupérée lors des fouilles et associée à des os de bison taillés a été identifiée comme étant diagnostique de la culture Avonlea, un groupe de chasseurs de BISON qui prospéra de 1750 à 1150 AA (avant aujourd'hui, une expression temporelle utilisée en archéologie, « aujourd'hui » correspondant à 1950). Ces dates ne couvrent toutefois pas toute l'histoire du monolithe. En effet, certains experts estiment que l'art rupestre du site appartient au style nord-américain « cupules et rainures » (Pit and Groove), qui date généralement d'environ 9000 à 10 000 ans AA. Ce style est souvent considéré comme le plus ancien exemple de marquage autochtone en Amérique du Nord. Ainsi, il se peut que des populations plus récentes soient venues vénérer un ancien site en y laissant des offrandes marquant une période moins lointaine.

Le site d'art rupestre de Swift Current Creek

Le site de Swift Current (Code Borden EbNw-15) est constitué d'un gros monolithe de calcaire arborant de nombreuses gravures sur la face supérieure. Il se tient sur un petit promontoire surplombant Swift Current Creek dans une vallée à l'ouest. Les gravures se composent d'une longue ligne sinueuse, d'empreintes de sabots, de cupules, et d'un bison naturaliste piqueté très profondément. Puisque le monolithe se trouve dans une position presque horizontale, la dépression créée par l'image du bison pourrait avoir contenu des liquides rituels.

Les fouilles ont de nouveau révélé la présence de la culture Avonlea. On a retrouvé, dans une petite lentille située dans les strates de la face ouest, des éclats, du pigment rouge, un petit marteau de piquage et du charbon de bois. Une datation au carbone 14 effectuée sur le charbon de bois a produit une date de 1262 ± 95 AA. Celle-ci, ainsi que la présence de poterie de style Avonlea, démontre clairement que cette culture composée de chasseurs de bison a utilisé le monolithe gravé.

Une découverte insolite sur le site de Swift Current est celle de peintures rupestres noires présentes sur au moins deux faces du monolithe. Ces peintures se composent d'une étoile et d'une figure animale avec une longue queue sur le côté nord du rocher. Cette découverte est sans précédent dans la recherche sur l'art rupestre canadien. Toutes ces images ont été retrouvées sous la surface du sol et sont d'origine préhistorique. Encore une fois, il n'est pas possible d'assigner une date initiale aux gravures qui se trouvent sur le dessus du monolithe. Typologiquement parlant, certaines d'entres elles sont conformes à des dates anciennes établies sur d'autres sites. Cela est notamment le cas pour le bison naturaliste qui a des homologues connus datant de la période ARCHAÏQUE, il y a plus de 5000 ans. Même si nous savons que ce monolithe fut vénéré par le peuple Avonlea, celui-ci pourrait avoir redécouvert le monolithe bien après que les gravures y aient été introduites par de plus anciennes cultures.

D'autres sites du sud-ouest de la Saskatchewan

Un site de pétroglyphes richement orné près de Weyburn, au sud de la Saskatchewan, a attiré l'attention des chercheurs d'art rupestre. Connu sous le nom du site St. Victor, il arbore quelques-uns des symboles présents à Swift Current, et bien d'autres encore. Aucune fouille officielle n'a été menée là-bas, et le vandalisme a incité le gouvernement de la Saskatchewan à ériger une réplique à une certaine distance du site afin d'éviter les frottements de tissu sur les gravures originales. Une promenade a également été installée pour empêcher les visiteurs de marcher sur les gravures.

Un énorme bloc erratique situé à l'ouest du site d'Herschel près de la ville de Hazlet contient quelques empreintes de mains en pigment rouge. Ce monolithe se trouve sur un sentier important utilisé par les autochtones ainsi qu'au début de la période historique, ce qui suggère que les peintures ont quelque chose à voir avec les voyages. Mise à part une simple observation, aucun travail scientifique n'a été mené au site.

Un autre site de gravures a également été localisé. Il s'agit d'un rocher isolé sur une proéminence surplombant le lac Cabri au sud-ouest du site d'Herschel. Certains puits de sondage y ont été effectués, mais aucun vestige archéologique n'a été découvert. Ces gravures sont différentes de celles d'Herschel et de Swift Current.

Importance

La recherche sur l'art rupestre préhistorique du sud-ouest de la Saskatchewan révèle toute la richesse de l'activité artistique des anciennes populations autochtones. Malheureusement, tous les sites sont menacés par les forces naturelles ainsi que l'interaction humaine. L'érosion de la roche plutôt molle sur laquelle se trouvent les gravures et les peintures finira par les détruire. Tous les sites sont vulnérables au vandalisme et très peu d'efforts ont été mis en œuvre pour l'empêcher.

Ces sites sont tous uniques et irremplaçables. Leur présence dans la région indique que certains sites, en particulier celui d'Herschel, appartiennent possiblement à la plus ancienne de toutes les traditions artistiques en Amérique du Nord. Cette tradition, représentée par le style « cupules et rainures », pourrait en fait correspondre au plus ancien marquage humain dans l'hémisphère occidental et être reliée aux premier immigrants d'Amérique du Nord il y a de cela plus de 18 000 ans.


En savoir plus

Liens externes