Asclépiade

Asclépiade est le nom commun des plantes herbacées et vivaces du genre Asclepias, de la famille des Asclépiadacées (de Asclépios, dieu de la Médecine dans la mythologie grecque). Il en existe 100 espèces dans le monde, et 13 sont indigènes du Canada. À l'exception de l'Asclépiade tubéreuse (A.

Asclépiade

Asclépiade est le nom commun des plantes herbacées et vivaces du genre Asclepias, de la famille des Asclépiadacées (de Asclépios, dieu de la Médecine dans la mythologie grecque). Il en existe 100 espèces dans le monde, et 13 sont indigènes du Canada. À l'exception de l'Asclépiade tubéreuse (A. tuberosa), toutes les espèces canadiennes produisent un suc laiteux ayant des propriétés toxiques. Les feuilles sont simples, et les fleurs poussent en grandes ombrelles. Les follicules sont habituellement gros et contiennent souvent des centaines de graines, munies d'ailes soyeuses. Dans la nature, plusieurs espèces, dont l'Asclépiade tubéreuse (ou bulbeuse), sont des plantes remarquables, très estimées. Six espèces sont classées comme mauvaises herbes canadiennes, la plus importante étant l'Asclépiade commune (A. syriaca); on la trouve du Manitoba jusque dans les Maritimes et elle pousse en abondance dans le Sud de l'Ontario et du Québec. Elle se propage par ses rhizomes et par ses graines. En Ontario, pendant la Deuxième Guerre mondiale, on la cultive pour en tirer une fibre textile ainsi que du caoutchouc à partir du latex. On lui trouve aussi d'autres utilisations économiques. Elle constitue une source de nectar pour le Monarque ainsi que pour d'autres papillons diurnes. Les autochtones la prisaient pour ses vertus médicinales et s'en servaient pour le tissage et la fabrication de cordes.

Voir aussi PLANTES, UTILISATION PAR LES AUTOCHTONES DES.


En savoir plus

Liens externes