Backwoods of Canada

The Backwoods of Canada: Being Letters From the Wife of an Emigrant Officer, Illustrative of the Domestic Economy of British America (trad. : Les forêts intérieures du Canada : lettres écrites par la femme d'un officier émigrant sur la vie domestique des colons américains, Paris, 1843) de Catharine Parr Traill, est publié à Londres en 1836.

The Backwoods of Canada: Being Letters From the Wife of an Emigrant Officer, Illustrative of the Domestic Economy of British America (trad. : Les forêts intérieures du Canada : lettres écrites par la femme d'un officier émigrant sur la vie domestique des colons américains, Paris, 1843) de Catharine Parr Traill, est publié à Londres en 1836. Ces lettres, destinées à sa mère qui vit en Angleterre, fournissent un compte rendu optimiste de sa vie quotidienne dans les forêts intérieures du Haut-Canada.

Traill raconte sa traversée en compagnie de son mari, qui dura un mois, pour se rendre au Canada, de même que leurs pérégrinations à l'intérieur des terres et leur installation près de Peterborough où Traill vécu plus de 60 ans. Les lettres décrivent la nature de façon particulièrement vivante et tracent le portrait d'une femme persévérante, enjouée et pleine de ressources qui s'adapte à sa nouvelle vie dans un nouveau milieu. Elles fournissent aussi une description quasiment encyclopédique de son nouveau cadre de vie.

Qu'il s'agisse de décrire les autochtones, les Américains, la faune et la flore, les paysages naturels, les coutumes canadiennes, les maladies, ou encore de donner les procédés de fabrication du savon mou, des chandelles, du vinaigre, ou des marinades, les lettres de Traill, d'une débordante vitalité, témoignent du plaisir évident qu'elle ressent à découvrir sa terre d'élection. En 1843, Backwoods est traduit en français à Paris. En 1966, Clara Thomas publie à Toronto une version anglaise de morceaux choisis de Backwoods.


En savoir plus // Catharine Parr Traill