St. Margarets Bay

St. Margarets Bay, d'une superficie de 70 km2, est un petit bras de mer de l'océan Atlantique sur la côte sud-est de la Nouvelle-Écosse, à 40 km à l'ouest d'HALIFAX.

St. Margarets Bay, d'une superficie de 70 km2, est un petit bras de mer de l'océan Atlantique sur la côte sud-est de la Nouvelle-Écosse, à 40 km à l'ouest d'HALIFAX. C'est un endroit de villégiature estivale très prisé, connu pour ses eaux de surface relativement chaudes, ses plages de sable et ses conditions de navigation idéales pour les petites embarcations. L'industrie touristique y occupe également une place importante. Par exemple, le petit village de pêche de Peggy's Cove, situé du côté est de la baie, a la réputation d'être l'endroit le plus photographié de la province.

Le nom de la baie vient d'un nom donné à la région par CHAMPLAIN : Le Port Sainte-Marguerite. Les contrebandiers comptent parmi les premiers visiteurs de la baie, où ils viennent vendre de la marchandise de contrebande, notamment de l'huile et du poisson. Cependant, la principale industrie était et demeure la pêche.

À la fin des années 60 et au début des années 70, des spécialistes des sciences de la mer de L'INSTITUT OCÉANOGRAPHIQUE DE BEDFORD de Dartmouth (Nouvelle-Écosse) y installent un laboratoire de terrain pour étudier les processus physiques et biologiques sous-jacents à la productivité des EAUX LITTORALES. Une de leurs conclusions est que la circulation des courants dans le sens anti-horaire favorise le renouvellement des eaux de la baie tous les 10 à 30 jours et que le vent, qui mélange les couches de surface, joue un rôle dans l'efficacité de la production primaire.