Beauport

En 1634, Robert Giffard reçoit la seigneurie de Beauport de la Compagnie des cent associés. En 1698, attirés par le moulin à farine et les terres agricoles, 444 pionniers français s'établissent à l'est de la rivière Beauport.

Beauport

Beauport

Beauport, arrondissement urbain, Québec, pop. 74 881 (recens. 2006), 72 813 (recens. 2001). Beauport est l'arrondissement le plus à l'est de Québec, là où les rivières Montmorency et Beauport se jettent dans le fleuve Saint-Laurent. À l'embouchure de la rivière Montmorency se trouvent les chutes Montmorency.

En 1634, Robert Giffard reçoit la seigneurie de Beauport de la Compagnie des cent associés. En 1698, attirés par le moulin à farine et les terres agricoles, 444 pionniers français s'établissent à l'est de la rivière Beauport. Tout au long du XIXe siècle, la proximité de la ville de Québec permet aux industries de s'épanouir. L'économie, à l'origine essentiellement agricole, se diversifie pour inclure la fabrication de divers produits en bois.

En 1845, Beauport obtient le statut de municipalité. La prospérité de la ville est telle qu'à la fin du siècle, sa population quadruple et ses terres agricoles s'urbanisent petit à petit. Cette urbanisation mène à la division de Beauport en sept municipalités, parmi lesquelles Giffard, Villeneuve et Montmorency.

À partir de 1960, la majeure partie des résidents font la navette vers Québec pour y travailler. Au début des années 1970, la population quadruple de nouveau, ce qui finit de transformer Beauport en banlieue. En 1976, les sept municipalités fusionnent pour former une seule ville, elle-même fusionnée avec la ville de Québec en 2002.

Beauport possède une architecture unique dont certains bâtiments datent de 350 ans. Chacune des sept municipalités à l'origine de la ville de Beauport possède ses propres richesses historiques (monuments résidentiels et églises).