Bridge

Le bridge est un jeu de cartes qui se joue à quatre (deux contre deux). Issu du whist, il existe le whist-bridge, le bridge aux enchères et enfin le bridge contrat. En 1926, Harold S.

Bridge

Le bridge est un jeu de cartes qui se joue à quatre (deux contre deux). Issu du whist, il existe le whist-bridge, le bridge aux enchères et enfin le bridge contrat. En 1926, Harold S. Vanderbilt propose de modifier les règles du jeu en introduisant un élément de risque dans les enchères de chaque main : la paire déclarante ne peut obtenir le boni d'une manche ou d'un chelem que si elle a gagé le nombre de levées voulu, alors qu'au bridge aux enchères, on obtenait automatiquement le boni du moment qu'on avait fait le nombre de levées du contrat. Ce nouveau jeu très compétitif favorise les joueurs qui font preuve de jugement, de concentration et d'endurance, qualités toujours nécessaires dans les sports de compétition.

Depuis de nombreuses années, l'American Contract Bridge League (ACBL) fait la promotion du bridge de tournoi en Amérique du Nord en sanctionnant des tournois. En 1958, l'ACBL s'est associée à la Ligue européenne et à la Ligue australienne de bridge pour former la Ligue mondiale du bridge (LMB), dont la principale fonction est d'organiser et de parrainer des tournois internationaux. Des Canadiens comme Eric Murray et Sami Kehela, de Toronto, ont joué dans des équipes de l'ACBL.

Lorsque les olympiades mondiales de bridge sont instituées dans les années 60, l'heure est venue de fonder une organisation afin de choisir les représentants canadiens, et Murray s'associe à Douglas Cannell, de Winnipeg, à Henry Smilie, de Vancouver, à Aaron Goodman, de Montréal, et à d'autres pour créer la Fédération canadienne de bridge en 1966-1967. Cet organisme a pour fonction de représenter les intérêts des 18 000 Canadiens qui jouent à un moment ou à un autre dans des tournois.

Depuis 1968, le Canada participe à toutes les activités de la LMB auxquelles ses joueurs sont admissibles. Avec Charles Coon comme partenaire en 1962 et Sami Kehela en 1966, en 1967 et en 1974, Éric Murray a fait partie d'équipes d'Amérique du Nord qui se sont classées deuxièmes, laissant chaque fois la victoire au puissant Blue Team italien. Aux olympiades par paires, Eric Kokish et Peter Nagy, de Montréal, ont obtenu le deuxième rang en 1978 dans les Paires ouvertes. Dianna Gordon et George Mittelman, de Toronto, ont été les gagnants parmi les Paires mixtes en 1982.


Lecture supplémentaire

  • The Official Encyclopedia of Bridge (1971).