Caisse de dépôt et placement du Québec

Née le 15 juillet 1965 pour servir de gestionnaire des fonds déposés par la Régie des rentes du Québec, créée un mois plus tôt. Depuis, le nombre de déposants de la Caisse n'a cessé d'augmenter et dépasse la vingtaine.

Caisse de dépôt et placement du Québec

Née le 15 juillet 1965 pour servir de gestionnaire des fonds déposés par la Régie des rentes du Québec, créée un mois plus tôt. Depuis, le nombre de déposants de la Caisse n'a cessé d'augmenter et dépasse la vingtaine. Ce sont surtout des caisses de retraite et des régimes d'assurances des secteurs public et parapublic.

La Caisse a pour mandat légal de faire fructifier l'avoir de ses déposants. Elle s'est aussi toujours efforcée de le faire en favorisant le développement économique du Québec. Elle parvient généralement à remplir ce double objectif avec succès, car ses rendements se comparent avantageusement à son pendant d'origine, le Régime de pension du Canada, et souvent aux autres portefeuilles institutionnels du pays ainsi qu'aux indices habituels de référence.

Les premiers placements de la Caisse ont surtout constitué en l'achat d'obligations du Québec et d'Hydro-Québec, dont celles qui ont servi largement à financer le développement hydroélectrique de Churchill Falls dans le Labrador. Depuis 1997, la loi constitutive de la Caisse lui permet d'investir la majorité de son actif sous gestion en actions. Elle est maintenant l'investisseur institutionnel le plus important du Canada, le principal détenteur d'actions inscrites à la Bourse de Toronto et le premier portefeuille immobilier au pays. La Caisse s'est dotée de plusieurs filiales spécialisées en placements négociés dans des entreprises à capital ouvert ou fermé afin de maximiser son rendement: dans les secteurs des communications, des nouvelles technologies, de la petite et de la grande entreprise et dans l'immobilier. À cause de sa taille, la Caisse doit de plus en plus se tourner vers l'étranger. Elle a ouvert des bureaux en Europe, en Asie et en Amérique latine dans le but de dénicher les meilleures occasions d'investissements. La Caisse a désormais pour objectif de faire de Montréal un centre financier de classe mondiale et de doubler son actif d'ici 2005. Elle démarche désormais de par le monde pour décrocher des mandats de gestion qu'elle confie à son équipe compétente de quelque 400 personnes. Prudence et audace sont les deux vertus dont elle fait sa devise.