Régime des rentes du Québec

Le Régime des rentes du Québec (RRQ), établi en 1966, est l'équivalent du RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA (RPC) pour la population active du Québec.

Régime des rentes du Québec

Le Régime des rentes du Québec (RRQ), établi en 1966, est l'équivalent du RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA (RPC) pour la population active du Québec. Le taux de cotisation, le maximum de gains admissibles (à une pension), les pensions de retraite et l'indexation annuelle des prestations sont les mêmes que pour le programme fédéral, mais les prestations forfaitaires d'invalidité et de la pension du conjoint survivant sont plus élevées.

Dans la formule de calcul des pensions du RRQ, les femmes peuvent retrancher la période durant laquelle elles sont restées à la maison pour s'occuper d'un enfant de moins de sept ans. Les femmes appartenant à cette catégorie reçoivent des pensions plus élevées de la RRQ qu'elles n'en recevraient du RPC. Les fonds de la RRQ sont consignés à la CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC.

En 2003, les actifs du RRQ totalisent 20,4 milliards de dollars, dont 20,1 milliards sont investis dans la CDP. La CDP, quant à elle, rapporte que ses investissements en 2003, y compris les fonds provenant d'un certain nombre d'autres régimes de retraite et de fonds salarial, sont répartis entre des obligations et autres valeurs à revenu fixe (37,5 p.100), des fonds propres canadiens (17,5 p. 100), des fonds propres étrangers (25,2 p. 100), dans l'immobilier (8,7 p. 100) et dans d'autres investissements (11,1 p. 100).