Zoe Caldwell

Zoe Ada Caldwell, OEB, actrice, metteure en scène (née le 14 septembre 1933 à Hawthorn, en Australie; décédée le 16 février 2020 à Pound Ridge, dans l’État de New York). Zoe Caldwell était une actrice australienne qui a commencé sa carrière en Angleterre, avant de déménager au Canada en 1961. Elle est devenue une éminente grande dame du théâtre canadien, et a joué dans des productions du festival de Stratford, du Shaw Festival, du Manitoba Theatre Centre, ainsi que sur CBC TV. Elle a commencé à se produire aux États-Unis dans les années 1960, et a remporté quatre prix Tony, dont trois pour des pièces produites par son mari, le producteur de théâtre natif de Montréal Robert Whitehead. Zoe Caldwell était également une metteure en scène accomplie. Sa renommée d’actrice dans des productions à la fois classiques et modernes lui a valu le Theatre World Award (en 1966), l’Ordre de l’Empire britannique (en 1970) et le Bernard B. Jacobs Excellence in Theatre Award (en 1999).

Zoe Ada Caldwell, OEB, actrice, metteure en scène (née le 14 septembre 1933 à Hawthorn, en Australie; décédée le 16 février 2020 à Pound Ridge, dans l’État de New York). Zoe Caldwell était une actrice australienne qui a commencé sa carrière en Angleterre, avant de déménager au Canada en 1961. Elle est devenue une éminente grande dame du théâtre canadien, et a joué dans des productions du festival de Stratford, du Shaw Festival, du Manitoba Theatre Centre, ainsi que sur CBC TV. Elle a commencé à se produire aux États-Unis dans les années 1960, et a remporté quatre prix Tony, dont trois pour des pièces produites par son mari, le producteur de théâtre natif de Montréal Robert Whitehead. Zoe Caldwell était également une metteure en scène accomplie. Sa renommée d’actrice dans des productions à la fois classiques et modernes lui a valu le Theatre World Award (en 1966), l’Ordre de l’Empire britannique (en 1970) et le Bernard B. Jacobs Excellence in Theatre Award (en 1999).


Jeunes années

Zoe Caldwell fait ses études à Melbourne, en Australie. Elle commence sa carrière d’actrice avec la Union Theatre Repertory Company en 1953. Elle déménage en Angleterre et elle joue avec la Stratford-on-Avon Company (de 1958 à 1961) et le Royal Court Theatre, avant de déménager au Canada en 1961.

Carrière au Canada

Au Canada, Zoe Caldwell se joint au festival de Stratford. Elle joue Rosaline dans Peines d’amour perdues de Shakespeare, et Sonja Downfahl dans The Canvas Barricadede Donald Jack, qui remporte le concours canadien de dramaturgie parrainé par le Globe and Mail en 1961.

Au cours des années qu’elle passe au Canada, Zoe Caldwell se fait connaître comme actrice à la fois dans des rôles classiques et dans des rôles modernes, à la télévision et sur scène. En 1962, elle joue le rôle de Lady Macbeth, avec Sean Connery dans le rôle de Macbeth, au CBC Festival. En 1976, elle est en nomination pour un prix Emmy, pour son interprétation de Sarah Bernhardt dans la production Sarah de CBC. Au Manitoba Theatre Centre, elle joue Pegeen Mike dans Le Baladin du monde occidental, de J. M.Synge (1960-1961), et le rôle titre dans Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht (1964-1965). Elle effectue une tournée avec les Canadian Players en 1963, et travaille pour The Crest Theatre en 1964. Elle joue Orinthia dans La Charette de pommes de George Bernard Shaw, et Lena dans Misalliance auShaw Festival en 1966. Elle retourne à Stratford en 1967, pour y tenir les rôles de Lady Anne (Richard III), de Mistress Page (Les Joyeuses Commères de Windsor) et de Cléopâtre dans Antoine et Cléopâtre, pièce qui est transférée à l’Expo Théâtre en octobre 1967 (voir Expo 67 et Célébrations du Centenaire du Canada, 1967).

Carrière aux États-Unis

Dans les années 1960, Zoe Caldwell s’impose également comme actrice aux États-Unis. Elle joue dans La Folle de Chaillot au Goodman Theatre, à Chicago (1964), et dans The Way of the World et The Caucasian Chalk Circle au Guthrie Theatre, à Minneapolis (1966). Elle remporte le prix Tony de la meilleure actrice de soutien pour son interprétation de Polly dans Slapstick Tragedy de Tennessee Williams (1966). Elle se voit plus tard décerner des prix Tony de la meilleure actrice pour ses rôles dans Les plus belles années de Miss Jean Brodie (1968), Médée (1982), ainsi que pour son interprétation de Maria Callas dans Master Class de Terrence McNally (1995), trois pièces produites par son mari, le producteur de théâtre Robert Whitehead, natif de Montréal.

Parmi les nombreux rôles de Zoe Caldwell au cinéma, deux se distinguent particulièrement ; son rôle de la comtesse dans The Purple Rose of Cairo (1985) de Woody Allen (v.f. La Rose pourpre du Caire) et son travail de voix dans le film animé Lilo & Stitch de Disney (2002).

Carrière de metteure en scène

En 1979, Zoe Caldwell fait ses débuts de mise en scène à Stratford, avec Richard II présenté au Avon Theatre. En 1988, également à Stratford, elle dirige son ami, Christopher Plummer, dans Macbeth. Les autres faits saillants de sa carrière de metteure en scène comprennent une production « off-Broadway » d’Othello (1981-1982) mettant en vedette Christopher Plummer et James Earl Jones, ainsi qu’une production sur Broadway de Park Your Car in Harvard Yard, avec Jason Robards et Judith Ivey (au Music Box Theatre, de 1991 à 1992).

Distinctions

En plus de ses quatre prix Tony, la renommée de Zoe Caldwell en tant qu’actrice dans des productions à la fois classiques et modernes lui vaut le Theatre World Award (1966), l’Ordre de l’Empire britannique (1970), et le Bernard B. Jacobs Excellence in Theatre Award (1999).


Lecture supplémentaire

  • Zoe Caldwell, I Will Be Cleopatra (2002).

//