Centre canadien de radiodiffusion

À la suite de son appel de propositions, la SRC choisit la Corporation Cadillac Fairview Limitée pour développer le site de 9,3 acres, propriété de la SRC, et bâtir le centre, dont la SRC est maintenant locataire à long terme.

Centre canadien de radiodiffusion
Ce centre spectaculaire est le résutat de 16 années de conception et de planification. Il est l'un des immeubles les plus innovateurs au Canada (avec la permission de la Société Radio-Canada).

Centre canadien de radiodiffusion

  Le Centre canadien de radiodiffusion loge la SOCIÉTÉ RADIO-CANADA (SRC) à Toronto. Situé sur la rue Front Ouest dans le centre-ville, ce centre, occupé depuis 1993, est le résultat d'un processus de planification et de conception échelonné sur 12 ans et d'une période de construction de 4 ans. L'édifice regroupe tous les services locaux et nationaux de langue anglaise ainsi que les services locaux et régionaux de langue française de radiodiffusion et de télédiffusion.

À la suite de son appel de propositions, la SRC choisit la Corporation Cadillac Fairview Limitée pour développer le site de 9,3 acres, propriété de la SRC, et bâtir le centre, dont la SRC est maintenant locataire à long terme. L'immeuble de la direction générale de l'Indemnisation des accidentés du travail, conçu conjointement par les architectes Carlos Ott et Neils Owens Roland et Roy, est terminé en 1994.

Le coût total de la construction du centre s'élève à 381 millions de dollars. Le concept du design, élaboré par Barton, Myers Associés, comprend un bâtiment de 10 étages, d'une superficie de 0,52 million de mètres carrés (en moyenne), avec des studios de télévision sur le toit et 2 niveaux souterrains. L'aménagement de l'immeuble est le fruit d'une collaboration entre le cabinet Bregman et Hamann/Scott Associates Architects, John Burgee Architects inc. et Philip Johnson, conseiller en aménagement.

Le design du bâtiment est digne d'intérêt pour sa référence à l'architecture déconstructiviste. En plan et en élévation, la grille orthogonale du bâtiment est interrompue par des éléments asymétriques. Ces éléments apparaissent en élévation comme des pans de mur rideau, qui interrompent le cadre blanc et les meneaux rouges de la façade du bâtiment. Une gaine d'ascenseur vert vif, qui fait angle avec la grille, domine l'atrium intérieur. Les références stylistiques à la déconstruction marquent l'intérêt pour ce mouvement de l'architecte Philipp Johnson, à l'époque de la conception architecturale du bâtiment.

Le centre de radiodiffusion comprend 3 grands studios de radio, dont le studio Glen GOULD, 3 studios de radiodiffusion et 19 studios d'émissions radiophoniques pour le réseau. Pour la télévision, trois grands studios de production de divertissement, deux studios consacrés aux postes locaux, un studio pour les nouvelles et deux studios de production générale.

Les équipements de radio et de télévision du centre utilisent les nouvelles techniques numériques, qui permettront d'intégrer les futures techniques numériques plus avancées et d'assurer la mise à jour de l'équipement. L'atrium intérieur, l'espace public le plus important du bâtiment, est le point d'attraction du centre et a été baptisé Atrium Barbara FRUM, en souvenir de l'apport de cette communicatrice distinguée, décédée en 1992.