Chèvrefeuille

Au Canada, parmi les espèces connues, on trouve le chèvrefeuille du Canada (L. canadensis), le chèvrefeuille dioïque (L. dioica) et le chèvrefeuille à feuilles oblongues (L. oblongifolia), tous à fruits rouges; le chèvrefeuille involucré (L. involucrata) et le chèvrefeuille velu (L.

Ch\u00e8vrefeuille
Il existe neuf esp\u00e8ces indig\u00e8nes au Canada, dont le \u00ab L. canadensis \u00bb, qui est représenté ici (illustration de Claire Tremblay).

Chèvrefeuille

Nom commun des plantes, en général des arbustes des bois, du genre Lonicera de la famille des Caprifoliacées. Les chèvres aiment beaucoup le feuillage du chèvrefeuille, d'où l'origine du nom, [du latin caprifolium, « feuille de chèvre »]. On trouve plus de 150 espèces de chèvrefeuille dans l'hémisphère nord et neuf sont indigènes au Canada. Leur aire de distribution couvre tout le pays, de la région subarctique à la partie sud du Canada. Les fleurs en paires et groupées en verticilles de six, sont remarquables dans certaines espèces couramment cultivées, comme chez le chèvrefeuille japonais (L. japonica), le chèvrefeuille des bois (L. periclymenum), le chèvrefeuille de Virginie (L. sempervirens) et le chèvrefeuille de Tartarie (L. tatarica).

Au Canada, parmi les espèces connues, on trouve le chèvrefeuille du Canada (L. canadensis), le chèvrefeuille dioïque (L. dioica) et le chèvrefeuille à feuilles oblongues (L. oblongifolia), tous à fruits rouges; le chèvrefeuille involucré (L. involucrata) et le chèvrefeuille velu (L. villosa) qui ont des fruits noirs. Toutes ces espèces sont à fleurs jaunes. Sept espèces, comme le chèvrefeuille des jardins (L. caprifolium), le chèvrefeuille des bois (L. periclymenum) et le chèvrefeuille de Tartarie (L. tatarica), se sont naturalisées au Canada, à partir des espèces cultivées dans les jardins. Le chèvrefeuille des bois et son voisin, le chèvrefeuille dioïque se retrouvent seulement dans les régions du Canada aux climats les plus doux. Le chèvrefeuille de Tartarie est très résistant au gel et constitue une PLANTE ORNEMENTALE de choix.

Les fruits sont purgatifs et âcres à en provoquer la nausée. Les Amérindiens utilisaient les fruits et l'écorce de la racine pour traiter les problèmes de digestion et la gonorrhée, et l'employaient comme tonique.


En savoir plus

Liens externes