Chiropratique

La chiropratique (du grec kheir, « mains », et praktikos, « exercer ») est la méthode thérapeutique consistant à effectuer diverses manipulations de la colonne vertébrale. C'est D.D. Palmer, né en 1845 à Port Perry (Ontario), qui le premier élabore une théorie de la chiropratique.

Chiropratique

La chiropratique (du grec kheir, « mains », et praktikos, « exercer ») est la méthode thérapeutique consistant à effectuer diverses manipulations de la colonne vertébrale. C'est D.D. Palmer, né en 1845 à Port Perry (Ontario), qui le premier élabore une théorie de la chiropratique. Guérisseur charismatique pratiquant dans l'Iowa, il découvre accidentellement la chiropratique le jour où, après avoir réduit une bosse au cou de son concierge affligé de surdité complète, ce dernier recouvre l'ouïe instantanément. Palmer se met à chercher dans la colonne vertébrale le moyen de résoudre d'autres problèmes de santé et commence à enseigner ses théories et ses méthodes. Son fils, B.J. Palmer, poursuit ses recherches et la mise au point de ce nouvel art de guérir. C'est également lui qui fonde le Collège Palmer de chiropratique et le fait connaître.

Les chiropraticiens n'emploient ni médicaments, ni chirurgie. Leur traitement repose sur l'hypothèse que la bonne santé exige un système nerveux, c'est-à-dire le cerveau et la moelle épinière, en bon état. Ils pensent qu'aucune partie du corps n'échappe à la domination du système nerveux et qu'un dysfonctionnement vertébral biomécanique (mauvais fonctionnement des articulations en un ou plusieurs endroits de la colonne vertébrale) peut entraîner la détérioration de l'état physique général, même dans des régions du corps apparemment sans lien avec la colonne vertébrale. La pression d'une vertèbre, si faible soit-elle, peut interrompre la transmission normale de l'influx nerveux et empêcher cette partie du corps de répondre adéquatement. L'ajustement vertébral par application d'une force précise à une partie déterminée de la colonne vertébrale devrait corriger certains malaises en favorisant une transmission normale de l'influx nerveux et le retour des facultés normales. Tout en rejetant cette théorie, les médecins reconnaissent que les traitements par ajustement cérébrospinal soulagent certains patients.

Le Canadian Memorial Chiropractic College de Toronto offre un programme d'études de quatre ans, dont les préalables sont une formation universitaire de deux ans dans un domaine scientifique et des connaissances en chimie et en physique.


Lecture supplémentaire

  • B. Inglis, Fringe Medicine (1964).