Citadelle d'Halifax

Peu après l'achèvement de la citadelle, l'emploi généralisé de canons rayés dont la portée et la précision sont très supérieures à celles des anciens canons a rendu désuète la coûteuse installation.

Halifax, citadelle
Vue aérienne de la citadelle d'Halifax (Corel Professional Photos).

Citadelle d'Halifax

La citadelle actuelle, située sur une hauteur surplombant la vieille ville et le havre de la capitale néo-écossaise, est la quatrième fortification construite à cet endroit, les trois autres ayant été construites en 1749-1750, 1776-1781 et 1795-1800. Les plans et devis des fortifications actuelles ont été proposés en décembre 1825. Trois ans plus tard, le gouvernement britannique a accordé les crédits nécessaires, et les travaux ont commencé en septembre 1828. La haute direction des travaux a été assurée par sir James Carmichael Smyth et le colonel Gustavus Nicolls, deux officiers du Corps royal du génie. Des vices de conception et de structure entravent les travaux, qui prennent presque 30 ans. La forteresse est enfin terminée en 1855-1856 au coût de 242 122 livres.

Peu après l'achèvement de la citadelle, l'emploi généralisé de canons rayés dont la portée et la précision sont très supérieures à celles des anciens canons a rendu désuète la coûteuse installation. Celle-ci a été partiellement réarmée dans les années 1860 et 1870 et a continué de servir de caserne jusqu'au début du XXe siècle. Après le départ de la garnison britannique en 1906, la citadelle a été confiée à la milice canadienne. Depuis 1951, le site est un parc historique national qui accueille environ 1 million de visiteurs par année.