Claude Baillif

Claude Baillif ,dit Regnault, constructeur et architecte (v. 1635 --en mer, 1699). Le Séminaire de Québec recrute Baillif à titre de tailleur de pierre en mai 1675, à La Rochelle en France.

Notre-Dame-de-la-Paix, église
Ville de Québec. L'église telle que con\u00e7ue en 1684 (\u00e0 gauche) et telle que construite (\u00e0 droite) en 1697 (dessins de Pierre d'Anjou).

Claude Baillif ,dit Regnault, constructeur et architecte (v. 1635 --en mer, 1699). Le Séminaire de Québec recrute Baillif à titre de tailleur de pierre en mai 1675, à La Rochelle en France. Il arrive au Canada le 22 septembre 1675 et travaille au Séminaire pendant seize mois. Baillif n'est pas un maçon comme les autres; ses travaux et les livres qu'il posséde montrent qu'il est un homme cultivé. Il devient entrepreneur en construction et bâtit des maisons, des églises, des batteries de canons, une tour pour la cathédrale Notre-Dame de Québec et le palais épiscopal.

La polyvalence est essentielle à la survie des artisans de la colonie; Baillif fabrique aussi des ornements de plâtre et dessine des plans d'église. Des traités d'architecture civile et militaire comme Les règles des cinq corps, de Vignola, L'architecture française, de Louis Savot, Les fortifications, de Chevalier de Ville et autres manuels, le guideront dans ses conceptions. Dans les années 1682 et 1683, il a deux associés, puis il travaille seul, faisant appel à des sous-traitants et à ses propres ouvriers ou apprentis.

Bailif et son épouse, Catherine Sainctar, vivent dans une petite maison de la basse ville et possèdent l'équivalent de 1046 livres en meubles et en vêtements. Cependant, lorsqu'il fait voile vers la France en octobre 1698, il rapporte l'équivalent de 2667 livres. Un naufrage dans la mer des Caraïbes, force Baillif à embarquer dans un autre navire, sur lequel il meurt au large de Saint-Martin. Sa mère, sa soeur et ses frères (l'un étant architecte), revendiqueront une part du patrimoine de ce constructeur de Québec sans héritier.


En savoir plus // L'architecture au Canada