Coleman, James

James Coleman, journaliste (Winnipeg, 30 oct. 1911 - Vancouver, 14 jan. 2001). James Coleman a grandi pendant les années 20 en parcourant l'Amerique du Nord pour assister aux événements du calendrier sportif.

Coleman, James

James Coleman, journaliste (Winnipeg, 30 oct. 1911 - Vancouver, 14 jan. 2001). James Coleman a grandi pendant les années 20 en parcourant l'Amerique du Nord pour assister aux événements du calendrier sportif. Il doit son amour pour les courses de chevaux, le hockey et le football Canadien à son père, D'Alton COLEMAN, un ancien journaliste qui fit carrière au sein de la compagnie des chemins de fer du Canadien Pacifique, accédant juqu'à la vice-présidence. James Coleman amorce sa carrière en 1931 au Winnipeg Tribune. Après un bref séjour à l'Edmonton Tribune et à l'Edmonton Bulletin, il s'installe à Toronto pour collaborer au Globe and Mail. Lorsque sa chronique est inscrite à une agence de presse en 1950, il devient le chroniqueur sportif le plus lu au Canada. Au cours de sa carrière, il collabore aussi à la Presse canadienne et à la Southam Press, avant de prendre sa retraite en 1983. Son autobiographie, Hoofprints on My Heart (1971), traduit son engouement pour la course équestre. Dans Hockey is Our Game (1987), il rend compte de 50 ans d'observation passionnée du hockey. De 1952 à 1962, il est directeur publicitaire de l'Ontario Jockey Club. À la retraite, il occupe le même poste pendant trois ans au Calgary's Stampede Park. Parmi les hommages qui lui ont été rendus, notons sa nomination comme Membre de l'Ordre du Canada, du Canadian News Hall of Fame, du Canadian Horse Racing Hall of Fame et du Temple de la renommée des sports du Canada.